Message pour le Sommet sur le climat, capture @ Vatican Media

Message pour le Sommet sur le climat, capture @ Vatican Media

Climat: le pape indique l’objectif « zéro émissions » pour 2050 (traduction complète)

Message au Sommet virtuel sur les défis climatiques

Share this Entry

La Cité du Vatican et le Saint-Siège s’engagent pour arriver à « zéro émissions » en 2050, annonce le pape François dans un message vidéo, en espagnol, adressé au Sommet virtuel de haut-niveau sur les défis climatiques, ce samedi 12 décembre 2020.

« Le moment est venu de changer de cap. Ne volons pas aux nouvelles générations l’espérance d’un avenir meilleur », déclare le pape François qui annonce les mesures à la foi au plan concret de la lutte énergétique et pour le recyclage et au niveau de l’éducation à une écologie humaine intégrale » dans le monde entier, grâce au « Pacte éducatif global ».

Voici notre traduction, rapide, de travail, du message du pape François.

AB

Message du pape François

La pandémie actuelle et le changement climatique, qui ont une importance non seulement environnementale, mais aussi éthique, sociale, économique et politique, affectent surtout la vie des plus pauvres et des plus fragiles. De cette manière, ils en appellent à notre responsabilité de promouvoir, avec un engagement collectif et solidaire, une culture du soin, qui place au centre la dignité humaine et le bien commun.

En plus d’adopter certaines mesures qui ne peuvent plus être différées, une stratégie est nécessaire pour réduire à zéro les émissions nettes (net-zero emissions).

Le Saint-Siège s’associé à cet objectif, en agissant à deux niveaux:

1. D’une part, l’État de la Cité du Vatican s’engage à réduire les émissions nettes à zéro d’ici 2050, en intensifiant les efforts de gestion environnementale, déjà en cours depuis quelques années, qui permettent l’utilisation rationnelle des ressources naturelles telles que l’eau et l’énergie, l’efficacité énergétique, la mobilité durable, le reboisement et l’économie circulaire également dans la gestion des déchets.

2. D’autre part, le Saint-Siège s’engage à promouvoir une éducation à l’écologie intégrale. Les mesures politiques et techniques doivent être associées à un processus éducatif qui favorise un modèle culturel de développement et de durabilité centré sur la fraternité et l’alliance entre l’être humain et l’environnement. Dans cette perspective, j’ai inauguré le Pacte mondial pour l’éducation, de façon à accompagner les écoles et les universités catholiques, fréquentées par plus de 70 millions d’étudiants sur tous les continents; et j’ai soutenu l’Economie de François, par laquelle de jeunes – économistes, hommes d’affaires, experts en finance et dans le monde du travail -, promeuvent de nouvelles voies pour surmonter la pauvreté énergétique, qui placent le souci du bien commun au centre des politiques nationales et internationales, et qui favorisent la production durable également dans les pays à faible revenu, par le partage des technologies avancées appropriées.

Le moment est venu de changer de cap. Ne volons pas aux nouvelles générations l’espérance d’un avenir meilleur. Merci.

(c) Traduction de l’espagnol par Zenit, Anita Bourdin

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel