Sainte Maison de Lorette 25 mars 2019 © Vatican Media

Sainte Maison de Lorette 25 mars 2019 © Vatican Media

Jubilé et fête de Notre Dame de Lorette: message du pape François

Print Friendly, PDF & Email

Trois papes à Lorette

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François marque la fête de Notre Dame de Lorette par un tweet, ce 10 décembre 2020, au moment où le Jubilé du sanctuaire de la «Sainte Maison» de Notre Dame de Lorette a été prolongé jusqu’au 10 décembre 2021.

Sur son compte @Pontifex_fr, on peut lire: «Ô Seigneur Dieu, par la maternelle intercession de la Bienheureuse Vierge Marie, fais que notre esprit s’élève avec les ailes de la foi, de l’espérance et de la charité, et protège tous ceux qui l’invoquent comme patronne céleste. #NotreDamedeLorette #jubilaeumlauretanum»

On se souvient que des croisés ont rapporté de Nazareth les pierres de la «Sainte Maison» de la Vierge Marie pour les soustraire aux invasions. La basilique de l’Annonciation, à Nazareth, abrite la grotte de l’Incarnation, qui constituait le quatrième mur de la maison, tandis que la trace des fondations des trois autres murs – démontés – est visible sur le sol.

Trois murs ont ainsi été remontés à Lorette, mais les fouilles archéologiques on démontré qu’ils ne reposaient pas sur des fondations, mais directement sur le sol, et l’étude de la façon dont les pierres sont taillées a conclu à leur origine galiléenne du 1er siècle. Aujourd’hui, ces trois murs sont protégés par un écrin de marbre de la Renaissance et il est lui-même protégé par la grande basilique fortifiée.

Des  graffiti  en hébreu et ne grec ont achevé de certifier l’origine galiléenne des pierres. Des vestiges des croisés ont également été découverts, attestant de l’origine du transport des pierres.

C’est la légende selon laquelle des anges auraient transporté les pierres de Nazareth à Lorette qui a fait devenir Notre Dame de Lorette sainte patronne de l’aéronautique. En fait, ce serait la famille «De Angelis» – un nom bien répandu encore aujourd’hui en Italie, qui a mené à bien l’opération délicate  le 10 décembre 1294.

De nombreux saints se sont rendus en pèlerinage à Lorette, notamment sainte Thérèse de Lisieux. Et des papes, notamment Jean XXIII.

Le pape François et Lorette

Mgr Fabio Dal Cin, archevêque pontifical délégué de Lorette, a annoncé, le 14 août dernier, que le Pape François avait accordé la prolongation du Jubilé laurétain, lié au 100e anniversaire de la proclamation de la Vierge de Lorette, patronne de tous les aéronautes, jusqu’au 10 décembre 2021: «J’exprime au Saint-Père une profonde gratitude, ma gratitude personnelle, de celle toute l’aéronautique militaire et civile, de tous les fidèles de Lorette, pèlerins et dévots de la Sainte Maison pour ce grand cadeau. En cette période difficile pour l’humanité, la Sainte Mère Eglise nous donne encore douze mois pour repartir du Christ, nous permettant d’être accompagnés de Marie, signe de consolation et d’espérance sûre pour tous «.

Le Jubilé a officiellement commencé avec l’ouverture de la Porte Sainte le 8 décembre 2019, en présence du cardinal Secrétaire d’Etat, Pietro Parolin. Il se poursuivra encore douze mois. Cette grâce s’étend également aux nombreuses chapelles des aéroports civils et aux bases de l’aviation militaire du monde.

Le pape François s’est rendu à Lorette le 25 mars 2019 pour y signer son exhortation apostolique pour les jeunes «Christus Vivit».

Il a aussi inscrit, le 10 décembre, dans le calendrier romain de la mémoire facultative de la Bienheureuse Vierge de Lorette, et il a inclus dans les Litanies de Lorette trois nouvelles invocations à la Vierge Marie: «Mater Misericordiae», «Mater Spei» et «Solacium migrantium».

C’est donc aujourd’hui la fête de Notre Dame de Lorette : la vierge noire du sanctuaire de « Loreto », au centre de l’Italie, face à la Mer Adriatique.

Benoît XVI et Lorette

Le pape Benoît XVI lui-même s’est rendu en pèlerinage à Lorette, le 4 octobre 2012, comme en « prélude » à l’Année de la foi, et dans le sillage du bienheureux pape Jean XXIII, qui était allé confier le concile Vatican II à la Vierge de Lorette le 4 octobre 1962.

Ces murs ont été comme « posés  sur une route ». Ce détail « plutôt étrange » exprime qu’elle « n’est pas une maison privée, elle n’appartient pas à une personne ou à une famille », mais elle est au contraire « une habitation ouverte à tous, qui est sur notre chemin à tous », a fait observer Benoît XVI.

Pour le pape émérite, la maison de Lorette – maison de la Vierge Marie rapportée de Nazareth au XIIIe siècle – est « une maison qui nous fait demeurer, habiter et qui en même temps nous fait cheminer, nous rappelle que nous sommes tous pèlerins, que nous devons toujours être en chemin vers une autre maison, vers la maison définitive, celle de la Cité éternelle, la demeure de Dieu avec l’humanité rachetée ».

Benoît XVI s’est rendu ne pèlerinage à Lorette également lors du rassemblement des jeunes catholiques italiens, l’Agora des Jeunes de 2007.

Jean-Paul II et Lorette

Jean-Paul II a lui-même effectué trois pèlerinages à Lorette, notamment pour prier pour la paix en Bosnie-Herzégovine, de l’autre côté de la mer, en 1994, avec des veuves de Bosnie.

Il y avait convoqué les jeunes de toute l’Europe et ils ont été plusieurs centaines de milliers à répondre à son appel, les 9 et 10 septembre 1995. Il y est revenu en 2004, à l’occasion de trois béatifications.

Les fresques de la chapelle « polonaise » y rappellent la victoire du roi de Pologne Jean Sobieski qui avait dégarni son propre pays de ses 30 000 hommes – venus en renfort des 70 000 soldats polonais allemands et autrichiens commandés par Charles V de Lorraine -. Il repoussa devant Vienne les 250 000 Ottomans du grand vizir Kara Mustafa, le 12 septembre 1683.

La fête du Nom de Marie a été instituée en ex-voto, le 12 septembre, pour la victoire de Sobieski, et alors qu’elle avait été supprimée, le pape polonais, connaissant son origine, l’a rétablie dans le calendrier romain.

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel