Alban Sartori @SSF

Alban Sartori @SSF

SSF2020 en ligne: « Une société à reconstruire – Engageons-nous ! »

« Nous ne pouvons pas nous en laver les mains »

Share this Entry

Alban Sartori est membre du Conseil d’administration des Semaines Sociales de France (SSF). Il est responsable de la préparation de leur 94e rencontre sur « Une société à reconstruire – Engageons-nous ! » Il présente cette édition 2020 qui commence ce vendredi 27 novembre par la lecture d’un message du pape François.

SSF2020

SSF2020

Quel est le thème des SSF cette année, et comment on s’organise?

Après plusieurs mois de travail sur le thème des fractures dans notre société, nous souhaitons que notre prochaine rencontre annuelle stimule et nourrisse l’engagement de nos participants, d’où notre thème « Une société à reconstruire – Engageons-nous ! » Covid oblige, nous n’avons pu tenir de rencontre physique comme à l’accoutumée. Du vendredi 27 au dimanche 29 novembre 2020, les conférences, tables-rondes et ateliers seront disponibles de partout dans la francophonie, puisque 100% en ligne, pour la première fois depuis la création de notre association en 1904!
57 heures de direct, 8 ateliers thématiques, plus de 50 experts, responsables associatifs et témoins, avec possibilité de revoir les séquences en replay, pour 20€ et avec une connexion Internet. Quelques noms connus parmi nos intervenants comme Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Véronique Fayet, Cynthia Fleury, Bertrand Badré … Le programme et le lien pour s’inscrire sont à retrouver sur notre site www.ssf-fr.org

Le pape François vient de lancer une réflexion des jeunes sur l’Economie de (saint) François: cela rejoint-il votre réflexion?

Oui, de manière évidente, même si nous ne parlerons pas que d’économie.
L’appel «François, va, répare ma maison qui, comme tu le vois, est en ruine» résonne de manière toute particulière à nos oreilles : notre monde était déjà fracturé avant la pandémie, il va en sortir encore plus fragilisé et nous ne pouvons pas nous en laver les mains.
Il appelle les jeunes à « investir toutes les structures de décision avec intelligence, engagement et conviction », et c’est ce que nous souhaitons susciter lors de notre rencontre. La construction du « Bien commun » est au cœur de la vocation des Semaines Sociales de France depuis plus d’un siècle.
« Un futur imprévisible est déjà en gestation; chacun de vous, à partir de la place à laquelle il œuvre et prend des décisions, peut faire beaucoup. » résonne avec ce que notre Présidente, Dominique Quinio, évoque en invitation à la rencontre : « Malgré la complexité des sujets, malgré la faiblesse de nos moyens, nous croyons que chacun peut peser sur les événements. »
Sans doute retrouverons-nous certains de ces messages dans le message que le Saint-Père nous a adressé tout récemment en vue de notre 94e rencontre annuelle. Il sera lu en ouverture, ce vendredi, par le Nonce apostolique en France, Mgr Celestino Migliore.

Qu’attendez-vous des SSF 2020  dans le contexte actuel ?

Que nos participants retrouvent des éléments de compréhension du monde, d’espérance aussi, nous en avons bien besoin, et la conviction que leur engagement a du prix et du poids et qu’il peut soulager « une société à reconstruire », à conviction qu’il mêle dimensions citoyenne, collective et individuelle. A l’issue de la rencontre, les 50 propositions d’engagement qui auront été débattues en atelier seront mises à disposition dans un « Manifeste de l’engagement », à partager avec tous. Ce document n’aura rien d’un programme politique gravé dans le marbre, cela ne correspond ni à nos capacités ni à notre vocation ! Mais ce sera un premier « lexique du ré-engagement » pour chacun, qui sera complété au fil des temps par les réflexions et actions que nos participants mèneront avec d’autres. Notre monde souffre, nous devons agir maintenant : alors, forts de ces partages, « Engageons-nous! »

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel