Cardinal Angelo Becciu © Vatican Media

Cardinal Angelo Becciu © Vatican Media

Causes des saints: double renonciation surprise du card. Becciu

Il reste cardinal mais perd ses privilèges

Share this Entry

Le pape François accepte la double renonciation du cardinal Angelo Becciu, à sa charge de préfet de la Congrégation pour les causes des saints et « aux droits attachés au cardinalat », annonce la Salle de presse du Saint-Siège, ce jeudi 24 septembre 2020, dans un communiqué en italien publié vers 20h.

La nouvelle aurait été publiée, selon la presse italienne, après une audience difficile accordée par le pape au cardinal sarde dans le cadre habituel en vue de la publication de décrets de causes de saints introduites à Rome, et avant la publication, le 24 septembre d’un dossier de L’Espresso.

Un précédent dans le collège cardinalice

Le cardinal Becciu, âgé de 72 ans, ne démissionne donc pas pour limite d’âge canonique pour la retraite (75 ans). Et cette double renonciation semble s’inscrire dans la dynamique de l’assainissement des pratiques financières du Vatican. Le cardinal Becciu se défend: « Je suis innocent et je le prouverai » (Franca Giansoldati dans Il Messaggero).

Le cardinal Becciu reste cardinal mais il perd ses droits, dont, notamment, la participation au pré-conclave et au conclave, mais aussi aux consistoires pour les causes des saints par exemple, ou la capacité de représenter le pape dans différentes circonstances. Mais il ne perd pas son titre.

Le cardinal Becciu n’est donc pas exclu du collège des cardinaux – comme l’Américain Theodore Mc Carrick en 2018 – mais il n’aura plus ses privilèges cardinalices, à l’instar du cardinal écossais Keith O’Brien – qui n’a pas participé au conclave de 2013, et qui a été déchu de ses droits le 20 mars 2015. Il est décédé en 2018. Cependant, dans les deux cas de McCarrick et de O’Brien, il s’agissait de scandales sexuels.

L’enquête londonienne

Les raisons de ce double renoncement du cardinal Becciu ne sont pas pour le moment connues officiellement. Cependant, la presse évoque à Rome un lien entre cette démission et l’enquête sur l’acquisition, en 2014, par le Vatican, d’un immeuble à Londres – 160 millions en jeu -, comme l’expliquait en juin dernier Vatican News, sans mettre en cause le cardinal Becciu. Ce que d’autres mettent en doute.

Or, toujours selon la presse italienne (L’Espresso), cette enquête révèlerait que le cardinal Becciu aurait aussi favorisé des membres de sa famille: « Le pape demande la clarté et que les coupables soient punis », écrit Massimiliano Coccia.

Pour sa part, comme Il Messaggero,  le quotidien catholique Avvenire rappelle que le cardinal a « rejeté avec force » les « reconstructions journalistiques » affirmant son implication. Il avait déclaré: « Ma conscience est en règle et je sais que j’ai agi dans l’intérêt du Saint-Siège et jamais dans le mien. Qui me connaît de près peut en témoigner. »

Le cardinal Giovanni Angelo Becciu est né le 2 juin 1948 à Pattada (Sardaigne, Italie). Il a été nommé par Benoît XVI substitut pour les Affaires générales de la secrétairerie d’État du Saint-Siège en mai 2011, charge qu’il a exercée ensuite pendant cinq ans pendant le pontificat du pape François, jusqu’au 29 juin 2018.

Il a été créé cardinal par le pape François le 28 juin 2018, prenant ses fonctions de préfet en août 2018. Il a présidé de nombreuses messes béatifications, dont celle des dix-neuf martyrs d’Algérie, à Oran, le 8 décembre 2018, en tant que préfet de la Congrégation pour les causes des saints.

Les Jeudis Saints

La décision du pape a dû être d’autant plus difficile que Mgr Angelo Becciu est un proche: en 2013, dès son premier Jeudi saint au Vatican – jour où l’Eglise fête l’institution de l’eucharistie et du sacerdoce –, le pape avait déjeuné avec des curés de Rome grâce à l’hospitalité du substitut. Et c’était devenu une tradition: encore l’an dernier, le 18 avril 2019, le pape François a déjeuné chez celui-ci avec une dizaine de prêtres de Rome.

Le pape s’est aussi rendu en Sardaigne, le 22 septembre 2013, guidé par le substitut sarde: à Cagliari, il a célébré la messe au sanctuaire de Notre-Dame de Bonaria, dont le nom aurait donné, en Argentine, « Buenos Aires ».

En annonçant le consistoire, le 20 mai 2018, le pape disait: « Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, confirmant leur adhésion au Christ, Grand prêtre miséricordieux et fidèle, ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome, pour le bien de tout le Saint Peuple fidèle de Dieu. »

Le Droit canon explique ainsi le rôle des cardinaux : « Les Cardinaux de la Sainte Église Romaine constituent un Collège particulier auquel il revient de pourvoir à l’élection du Pontife Romain selon le droit particulier; les Cardinaux assistent également le Pontife Romain en agissant collégialement quand ils sont convoqués en corps pour traiter de questions de grande importance, ou individuellement, à savoir par les divers offices qu’ils remplissent en apportant leur concours au Pontife Romain surtout dans le soin quotidien de l’Église tout entière » (Can. 349).

 

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org . A créé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel