Cardinal Pietro Parolin © Zenit, Deborah Lubov

Cardinal Pietro Parolin © Zenit, Deborah Lubov

Opus Dei : le pape encourage les prêtres à faire sentir la miséricorde

Message transmis par le card. Parolin

Share this Entry

Le pape François encourage 29 nouveaux prêtres de l’Opus Dei à faire sentir la miséricorde de Dieu, dans une lettre transmise par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin, pour leur ordination, le 5 septembre 2020, dans la Basilique Saint-Eugène à Rome..

Le pape a demandé aux nouveaux prêtres de réfléchir à la « signification » de leur ordination conférée « en cette période de grande souffrance pour le monde », qui a besoin de sentir la présence « du Christ souffrant et miséricordieux ». Le Seigneur, a-t-il insisté, « veut que cette présence devienne réalité à travers votre ministère ».

« Comme les disciples, nous ferons l’expérience que, avec Lui à bord, nous ne coulerons pas », car il peut « changer tout ce qui nous arrive, y compris les mauvais événements, en quelques chose de bon ».

En conclusion, il a exhorté les nouveaux prêtres à réaliser l’aspiration du fondateur de l’Opus Dei, saint Josemaría Escrivá « Tous, avec Pierre, à Jésus par Marie ».

Dans son homélie, le cardinal Pietro Parolin a invité les nouveaux prêtres à « partager » leur vie avec leurs « brebis » : « Vous ne serez pas d’abord appelés à ‘faire quelque chose’ … mais à donner et partager la vie », a-t-il dit. Le Christ, a poursuivi le cardinal, « souligne la différence entre le pasteur et le mercenaire » et fait observer qu’ « à l’inverse de ce dernier, qui voit son action comme un métier, le pasteur ne remplit pas seulement un rôle, mais il adopte un style de vie ». Par conséquent, « le pasteur ne vivait pas comme il voulait, mais selon ce qui était le meilleur pour son troupeau ».

Le numéro 2 du Vatican s’est arrêté sur trois termes importants : la miséricorde, la simplicité et la mission.

Être pasteur aujourd’hui, a expliqué le secrétaire d’État, « signifie devenir témoin de la miséricorde ». Le Christ, a-t-il rappelé, « nous a rachetés, en nous relevant avec miséricorde et en nous mettant avec amour sur ses épaules ». Par conséquent, « la vie du prêtre est appelée à témoigner de la joie de la rencontre entre Dieu et nous, la joie que Dieu éprouve en nous faisant miséricorde ».

Le cardinal a invité les nouveaux prêtres à être « des ambassadeurs de la miséricorde, des porteurs du pardon qui relève l’existence, des prêtres qui aiment disposer leurs frères et sœurs à se laisser réconcilier avec Dieu ».

En s’arrêtant sur le deuxième terme important – celui de la « simplicité » – le cardinal Parolin a cité l’exemple de sainte Teresa de Calcutta qui « peut nous aider ». Dans le « chemin tout simple », a rappelé le cardinal, elle affirmait : « Le fruit du silence est la prière. Le fruit de la prière est la foi. Le fruit de la foi est l’amour. Le fruit de l’amour est le service. Le fruit du service est la paix. »

Pour être de tels pasteurs, a expliqué le secrétaire d’État, « il convient avant tout d’avoir une vie bien ordonnée, ce qui signifie également de ne pas se laisser noyer dans mille choses, au risque de perdre la simplicité d’un cœur pleinement consacré au Seigneur ».

Enfin, « la mission » est illustrée par l’image du Bon Pasteur qui « part à la recherche de la brebis perdue ».

Le cardinal Parolin a souligné que les nouveaux prêtres de l’Opus Dei étaient ordonnés « au cours d’un pontificat qui nous transmet, outre la priorité de la miséricorde vécue et le rappel à la simplicité évangélique, l’exigence de la mission, une mission que l’on ne peut plus différer, car elle est la vocation principale de l’Église ».

« Être l’Église en sortie signifie ne plus se concevoir comme une fin, mais comme un moyen, pour apporter au monde non pas nous-mêmes, mais le Seigneur », a-t-il souligné.

Avec Anne Kurian-Montabone et Hélène Ginabat

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel