card. Jaworski © vatican.va

card. Jaworski © vatican.va

Le cardinal Jaworski, proche de Jean-Paul II, s’est éteint

Print Friendly, PDF & Email

Il était archevêque émérite de Lviv

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Grande figure de l’Eglise d’Ukraine et ami proche de Jean-Paul II, le cardinal Marian Jaworski s’est éteint le 5 septembre 2020, à l’âge de 94 ans.

Alors archevêque de Lviv des Latins, il a fait partie de la « famille » qui a entouré d’affection le pape Wojtyla et prié avec lui jusqu’à son dernier soupir, y compris pendant la célébration de la messe anticipée de la Miséricorde divine, le 2 avril 2005, dans sa chambre du palais apostolique du Vatican.

Le cardinal Jaworski est né le 21 août 1926. Il est entré en 1945 au grand séminaire de Lviv, transféré en Pologne après l’occupation de la ville par les troupes bolcheviques. Il a été ordonné prêtre par Mgr Eugeniusz Baziak, archevêque de Cracovie, en 1950 – c’est aussi Mgr Baziak qui a consacré Karol Wojtyla évêque en 1958.

Il fait deux thèses de doctorat en 1952 et en 1954, puis enseigne plusieurs années à l’Académie de théologie de Varsovie, à la Faculté de théologie de Cracovie et dans d’autres établissements du pays, où il a aussi occupé des postes de doyen et recteur.

Nommé administrateur apostolique de Lubaczów par Jean-Paul II en 1984, Marian Jaworski a été consacré évêque par le cardinal Franciszek Macharski, archevêque de Cracovie. Il devint archevêque titulaire de Lviv le 16 janvier 1991.

C’est ainsi, peut-on lire dans sa biographie officielle, qu’il retourna dans sa ville d’origine, qu’il avait dû fuir à cause de l’avancée soviétique. Il œuvra à «la reconstruction» et à la «renaissance de la vie religieuse», avec un «patient travail de refondation des paroisses, de demande de restitution des églises, souvent utilisées à des fins profanes (salles de concerts, cinémas, théâtres, gymnases…)». C’est sous son impulsion que naquit le nouveau grand séminaire.

En 1998, il a été créé cardinal « in pectore » par Jean-Paul II : il est l’un des quatre cardinaux dont le nom sera tenu secret pendant le pontificat. Cet usage prévu par le Code de Droit canonique (canon 351 § 3) a pour but d’éviter à ces cardinaux des pressions supplémentaires des pouvoirs politiques de leurs pays.

Cette création a été révélée publiquement au consistoire du 21 février 2001 où le titre de cardinal-prêtre de San Sisto lui a été attribué. Il est l’un des cardinaux électeurs qui ont participé au Conclave de 2005 qui a élu le pape Benoît XVI.

Il a été de nombreuses années président de la Conférence épiscopale d’Ukraine. Auteur d’innombrables publications, il a beaucoup réfléchi au concept philosophique de Dieu, à l’athéisme, par une approche phénoménologique, et a participé à de nombreuses conférences.

Le cardinal Jaworski avait renoncé au gouvernement pastoral de Lviv en 2008.

Share this Entry

Anne Kurian-Montabone

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne et auteur de cinq romans (éd. Quasar et Salvator). Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel