Photo @ Prier au coeur du monde

Photo @ Prier au coeur du monde

En juillet, « prions pour que les familles d’aujourd’hui soient accompagnées »

Marianne Cébron présente l’intention de prière du pape

Share this Entry

« Prions pour que les familles d’aujourd’hui soient accompagnées avec amour, respect et conseil »: c’est l’intention de prière confiée aux catholiques par le pape François pendant le mois de juillet 2020.

Voici l’édito présentant l’intention du pape François de ce mois de juillet. Il a été écrit par une laïque, Marianne Cébron, mère de famille, membre de la pastorale familiale du diocèse de Toulouse et membre de l’équipe du Réseau Mondial de Prière du Pape en France, « Prier au coeur du monde » (Apostolat de la prière et MEJ) qui souhaite à nos lecteurs « un bon mois de Juillet, unis dans la prière pour toutes les familles de ce monde ».

Se faire proche des familles d’aujourd’hui

En ce début d’été, le pape nous invite à prier « pour que les familles d’aujourd’hui soient accompagnées avec amour, respect et conseil ».

Ah ça, pour les conseils en matière d’affaires familiales, ce ne sont pas les bonnes volontés qui manquent !… Presque tout le monde a son avis sur l’éducation des enfants, les devoirs réciproques des époux l’un envers l’autre, le temps à consacrer à son travail et ce qu’il aurait fallu faire bien avant pour que…  Sans parler des familles d’aujourd’hui qui nous déconcertent par leur diversité, qui nous paraissent bien fragiles ou menacées par nos modes de vie si individualisés et pour lesquelles, il faut bien le dire, il est urgent de prier !

Oui, certes, mais arrêtons-nous un instant si vous le voulez bien sur un mot clef, que le pape François affectionne tout particulièrement, le verbe ACCOMPAGNER.  Accompagner une famille :

c’est d’abord partager un morceau de vie comme une promenade un dimanche : donner la main au plus jeune, bavarder en marchant et puis se taire dans les montées, boire à la même fontaine et partager le repas. C’est poser un regard d’amour sur chacun de ses membres.

c’est être comme l’instrument qui accompagne le chant, ne pas voler la vedette mais soutenir, mettre en valeur la mélodie et en respecter le rythme.

c’est s’apercevoir que l’histoire d’une famille est unique, singulière,  et qu’un conseil n’est pas une norme à respecter ou un objectif à atteindre mais une espérance proposée.

L’accompagnement est un art de la présence discrète, de l’attention délicate et de la persévérance.  Il s’ancre dans la réalité du quotidien…  Il s’incarne en quelque sorte ! Et c’est bien un appel pour nous, disciples du Christ. L’accompagnement des familles n’est pas d’abord une affaire de spécialistes. Il nous est confié réciproquement. Car lorsque l’on marche ensemble, on ne sait plus très bien au bout d’un moment qui accompagne l’autre et l’expérience des uns enrichit les autres.

C’est l’intuition de certains diocèses qui créent des lieux ouverts à toutes les familles d’aujourd’hui sans condition. Ces « maisons des familles » proposent des espaces et des temps de rencontre, d’échange, de partage sans négliger la proposition d’aide et de soutien de spécialistes.

D’une prière pour les familles d’aujourd’hui, nous voici entrainés à prier aussi pour nous-mêmes ! Que ce temps d’été soit favorable pour apprendre à avoir sur les familles qui nous entourent ce regard d’amour et de respect que le Christ pose sur tout être humain.

 

Marianne Cébron, membre de l’équipe éditoriale France

et de la Pastorale familiale du diocèse de Toulouse

 

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel