Mgr José H. Gomez, 13 septembre 2019 © Vatican Media

Mgr José H. Gomez, 13 septembre 2019 © Vatican Media

Etats-Unis: solidarité du pape François qui téléphone à Mgr Gomez

Le « péché » de racisme

Share this Entry

Le pape François a téléphoné au président de la Conférence des évêques des Etats-Unis, Mgr José H. Gomez, pour exprimer « sa prière et sa proximité à l’Église et au peuple des Etats-Unis en ce moment de troubles », indique un communiqué de la Conférence épiscopale du 3 juin 2020. Déjà, lors de l’audience générale, le pape avait condamné le « péché de racisme » et déploré la « mort tragique de M. George Floyd ».

« L’archevêque Gomez a partagé cette nouvelle avec les évêques américains dans l’espoir de les réconforter et de recevoir de la force des encouragements du Saint-Père », indique le communiqué.

L’archevêque de Los Angeles a indiqué que « le pape François a exprimé sa gratitude aux évêques pour leur ton pastoral dans la réponse de l’Église aux manifestations à travers le pays dans leurs déclarations et actions depuis la mort de George Floyd et a assuré les évêques de ses prières continues et de sa proximité dans les jours et les semaines à venir ».

La mort de George Floyd, un Afro-Américain, de 46 ans, le 25 mai dernier, à Minneapolis, lors d’une arrestation, a été maintenant requalifiée par la justice des Etats-Unis comme un « meurtre non prémédité », pour le policier dont la pression du genou a asphyxie le père de famille. Les trois policiers qui l’accompagnaient ont été inculpés pour complicité . Des protestations ont ensuite secoué de nombreuses villes des Etats-Unis et d’autres nations.

Le pape a eu une pensée pour le diocèse où la mort de G. Floyd a eu lieu: « Il a adressé des prières spéciales à Mgr Bernard A. Hebda et à l’église locale de Saint Paul et Minneapolis. »

Pour sa part, « l’archevêque Gomez, au nom des évêques, a exprimé sa gratitude au Saint-Père pour ses paroles de soutien vigoureuses qui ont également été exprimées lors de l’audience générale de ce matin et, à son tour, il a assuré le Saint-Père de leurs prières », ajoute le communiqué.

En effet, lors de l’audience de mercredi, 3 juin 2020, dans la bibliothèque du palais apostolique du Vatican, le pape a condamné le racisme et il a mis en garde contre la violence « autodestructrice », après le résumé en anglais de sa catéchèse.

Le pape a évoqué une mort « tragique »: « Chers frères et sœurs des États-Unis, j’ai été témoin avec une grande inquiétude des troubles sociaux inquiétants dans votre pays ces derniers jours, à la suite de la mort tragique de M. George Floyd. »

« Nous ne pouvons tolérer ni fermer les yeux sur un quelconque type de racisme ou d’exclusion et prétendre défendre le caractère sacré de toute vie humaine », a averti le pape.

Il a aussi mis en garde contre « la violence des dernières nuits  », « autodestructrice et auto-mutilante » : « Par la violence, on ne gagne rien et on perd beaucoup ».

Le pape a exprimé sa solidarité avec l’Eglise locale et dénoncé le « péché » de racisme: « Je m’unis aujourd’hui à l’Eglise de Saint Paul et Minneapolis, et de tous les Etats-Unis, en priant pour le repos de l’âme de George Floyd et de tous les autres qui ont perdu la vie à cause du péché de racisme. Prions pour le réconfort de leurs familles et de leurs amis accablés, et prions pour la réconciliation nationale et la paix à laquelle nous aspirons. »

Le pape a prié la Vierge Marie: « Que Notre Dame de Guadalupe, Mère de l’Amérique, intercède pour tous ceux qui travaillent pour la paix et pour la justice sur votre terre et dans le monde. »

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (Bruxelles), théologie biblique (Rome), lettres classiques (Paris).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel