Le Saint-Siège annonce un septième cas de patient touché par le Covid-19

Print Friendly, PDF & Email

Des tests pour les employés du Vatican

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

La Cité du Vatican a détecté un septième cas de patient affecté par le Covid-19: il s’agit d’un employé dont la femme travaille dans un hôpital, mais il n’est pas hospitalisé, il observe une quarantaine, indique un communiqué de la Salle de presse du Saint-Siège, publié en italien ce jeudi 2 avril 2020. Le Vatican effectue effectivement des «tests».

«Aux six cas signalés, s’est ajoutée la positivité supplémentaire d’un employé du Saint-Siège, déjà en isolement depuis la mi-mars à cause de sa femme, qui avait été testée positive au Covid-19 après avoir servi à l’hôpital italien où elle travaille», indique le directeur, Matteo Bruni.

Il précise les mesures prises pour le télé-travail dans la Cité du Vatican: «A cette occasion, il est utile de préciser que, comme toutes les réalités institutionnelles, les différents organes et services du Saint-Siège et de l’État de la Cité du Vatican ne continuent que des activités essentielles, obligatoires et impossibles à différer, évidemment en adoptant, dans toute la mesure du possible, les mesures opportunes sur lesquelles on a déjà communiqué, dont le travail à distance et les tours de travail, afin de préserver la santé du personnel.»

« Je peux confirmer que ni le Saint-Père ni ses plus proches collaborateurs ne sont impliqués », avait-il indiqué le 28 mars.

Un sixième cas s’était en effet déclaré à Sainte-Marthe: « Ces derniers jours, dans le cadre des contrôles effectués par le Département Santé et Hygiène de l’Etat de la Cité du Vatican, conformément aux directives sur l’urgence coronavirus, une autre positivité au Covid-19 a été identifiée: il s’agit d’un official de la Secrétairerie d’État résident à Sainte-Marthe lequel, présentant certains symptômes, a ensuite été placé en isolement ».

M. Bruni précisait: « Pour le moment, ses conditions de santé ne sont pas particulièrement critiques, mais par mesure de précaution, la personne a été admise dans un hôpital romain sous observation, en contact étroit avec les autorités du Département Santé et Hygiène. »

Le Vatican indiquait aussi que « des mesures ont été prises selon les protocoles de santé prévus, à la fois en ce qui concerne la désinfection des lieux, le lieu de travail et la résidence de l’intéressé », et qu’il a été procédé à « la reconstruction des contacts noués dans les jours précédant » le test.

Les autorités de santé du Vatican ont effectué des tests « sur des personnes en contact étroit » avec le malade et « les résultats ont confirmé » à la fois « l’absence d’autres cas positifs parmi ceux résidant à la Maison Sainte-Marthe », et « une nouvelle positivité parmi les employés du Saint-Siège en contact plus étroit avec l’official », révèle la même source.

Par conséquent, indique encore le Vatican, « des mesures appropriées ont été adoptées »: « des mesures de désinfection et de nouveaux tests ont été effectués, plus de 170, sur les employés du Saint-Siège et les résidents de la Maison Sainte-Marthe » et « ces derniers tests ont tous donné des résultats négatifs ».

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel