Sans-abri: le pape demande la prière de Mère Teresa

Print Friendly, PDF & Email

Les sans-abri, ces «cachés» que la pandémie révèle

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le pape François a offert sa messe matinale en la chapelle du Saint-Esprit du Vatican, ce jeudi 2 avril 2020, pour les sans-abri, ces personnes «cachées» que la pandémie révèle.

Comme chaque matin, au début de la messe de 7h, désormais transmise en direct par les media du Vatican, le pape a dit, en italien: «Ces jours de douleur et de tristesse mettent en évidence de nombreux problèmes cachés. Dans le journal, aujourd’hui, il y a une photo qui touche le cœur: beaucoup de sans-abri d’une ville allongés dans un parking, en «observation» … il y a beaucoup de sans-abri aujourd’hui.»

Le pape a invoqué pour eux l’intercession de Mère Teresa: «Demandons à sainte Teresa de Calcutta d’éveiller en nous un sentiment de proximité pour tant de personnes qui, dans la société,  dans la vie normale, vivent cachées, mais qui, comme les sans-abri, au moment de la crise, sont ainsi mises en évidence.»

Le pape faisait allusion à ces images d’un parking de Las Vegas (Etats-Unis) où ont été regroupés des sans-abri évacués d’un centre d’accueil atteint par le coronavirus, pour éviter qu’ils ne soient contaminés.

En fin de journée, L’Osservatore Romano en italien a titré à la Une: «La prière du pape pour les sans-abri «parqués» sur l’asphalte à Las Vegas».

Déjà, le pape François avait prié spécialement pour les sans-abri, lors de la messe du 31 mars en disant: «Prions aujourd’hui pour ceux qui sont sans domicile fixe, en ce moment où l’on demande d’être chez soi », a-t-il proposé au début de la célébration retransmise en direct streaming depuis la chapelle, alors que de nombreux pays ont décrété un confinement pour lutter contre la propagation. Que les hommes et les femmes de la société s’aperçoivent de cette réalité et aident, et que l’Eglise les accueille.»

Des initiatives voient également le jour, comme les «paniers» suspendus à Naples, ou le séminaire de Cologne, en Allemagne, qui accueille les sans domicile fixe.

Chaque matin en effet le pape indique son intention de messe au début de la célébration: les malades, les soignants, les autorités, les familles, les personnes qui sont incapables de «réagir» devant la situation de pandémie…

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel