Palliums (c) L'Osservatore Romano

Palliums (c) L'Osservatore Romano

Saints-Pierre-et-Paul: bénédiction des palliums pour les nouveaux archevêques

Un signe fort de la communion et de la synodalité

Share this Entry

Le pape François présidera la messe de la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, patrons de l’Église de Rome, le mercredi 29 juin à 9h30 en la basilique Saint-Pierre, indique le bureau des célébrations liturgiques pontificales.
Comme c’est la coutume, le pape bénira à cette occasion des palliums pour les nouveaux archevêques métropolitains nommés dans l’année: ils ne leur seront pas « imposés » mais ils leur seront remis ultérieurement par le nonces apostoliques des différents pays de façon à favoriser la participation des fidèles des diocèses. C’est une réforme introduite par le pape François.
Désormais, en signe de la communion avec Pierre, la remise aura bien lieu des mains du pape, mais en privé, après une bénédiction le 29 juin, à Saint-Pierre, en présence des nouveaux archevêques métropolitains.
Et ensuite, ce que l’on appelle “l’imposition” sur les épaules de l’archevêque métropolitain aura lieu dans son pays, quand il sera entouré des autres évêques de sa province ecclésiastique, de façon à signifier la communion des évêques locaux entre eux et avec Pierre.
Rappelons que les archevêques dits “métropolitains” sont symboliquement responsables de la communion entre les évêques d’une province ecclésiastique, c’est-à-dire avec les évêques des diocèses qui l’entourent appelés “suffragants”.
Le pape accorde à son représentant dans les différents pays “un mandat apostolique” pour “imposer le pallium au cours d’une célébration qui prévoit la “participation des évêques des diocèses suffragants”.
Il s’agit,  de favoriser cette “synodalité”, cette communion entre évêques locaux, si importante pour l’Eglise aujourd’hui. Les archevêques ne porteront le pallium qu’ensuite.
Dès 2014, le pape François avait aussi renoncé à porter un pallium différent de celui des archevêques métropolitains, de façon à mieux signifier cette communion de “Pierre” et du collège des évêques, successeur des apôtres: il porte des petites croix noires et non plus rouges.
Le pallium de laine blanche, brodé de croix de soie noire, remis par le pape aux archevêques métropolitains est un signe de leur communion avec le Successeur de Pierre. Mais c’est aussi en signe de la sollicitude pastorale du bon pasteur qui porte la brebis sur ses épaules. Les évêques de Rome le portent depuis la fin du IVe siècle.
L’année passée, le pape a béni les 46 palliums qui ont été remis par les nonces apostoliques à 46 archevêques de plus de 30 pays.
Pour le moment, il n’y a pas d’information sur la composition de la traditionnelle délégation du patriarcat œcuménique de Constantinople lors de cette célébration. Le grand Concile panorthodoxe se déroule du 16 au 27 juin en Crète.
Les prêtres désirant concélébrer doivent se en faire la demande au Bureau des célébrations liturgiques pontificales (UCEPO) à cette adresse : biglietti@celebra.va
Le livret de la célébration n’est pas encore en ligne au moment où nous publions. Sa publication devrait être signalée par un « tweet » de l’UCEPO.
 

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel