Kohr Virap (Arménie) wikimedia commons (MrAndrew47)

Kohr Virap (Arménie) wikimedia commons (MrAndrew47)

Le pape en Arménie, par l'ambassadeur Mikayel Minasyan

La solidarité avec le monde chrétien et la paix

Share this Entry

« La solidarité avec le monde chrétien et la paix sur nos terres sont les sujets qui seront affrontés avec le pape durant sa visite en Arménie », a déclaré l’ambassadeur arménien près le Saint-Siège Mikayel Minasyan.
L’ambassadeur a été interviewé par le responsable de la rédaction arménienne de Radio Vatican qui a fêté le 29 mai dernier les 50 ans de sa fondation. Le pape François se rendra en Arménie du 24 au 26 juin.
« Nous prierons ensemble pour un engagement concret en faveur d’un monde meilleur », a dit l’ambassadeur. En évoquant la solidarité des Arméniens avec les chrétiens du Moyen-Orient, il a souligné que « l’Arménie, ces dernières années, était une autre «  terre d’accueil » pour les chrétiens syriens, dans les limites de nos possibilités ».
Selon M. Minasyan, le pape est attendu « avec une joie profonde » non seulement par l’Arménie, mais par « les Arméniens, partout où ils se trouvent ».
Le peuple arménien, a-t-il ajouté, « est impatient de pouvoir lui exprimer sa plus profonde estime et reconnaissance pour la proximité dont il a toujours fait preuve à son égard, et qui remonte au temps où il était encore archevêque de Buenos Aires ».
« Nos relations sont sans précédent, a poursuivi l’ambassadeur arménien, et à voir comment s’articule le programme du voyage, on peut dire que chaque moment de son séjour dans notre pays en sera le témoignage. Comme le fait même d’être logé, comme l’était Jean Paul II, au palais patriarcal, avec le Catholicos de tous les Arméniens. Jusqu’à ce jour, un tel fait ne s’était jamais produit pour aucune autre Église non catholique : héberger le pape dans la résidence du patriarche. »
En caractérisant son pays, Mikayel Minasyan a dit que c’était « un jeune État, mais qui avait une longue histoire » et qui construisait « sa propre force identitaire, si nécessaire dans un monde globalisé comme celui d’aujourd’hui ».
« Le pape trouvera une Arménie qui regarde devant elle, vers l’avenir, a affirmé l’ambassadeur, une Arménie qui essaie de surmonter le lourd héritage d’une économie planifiée et parie sur la technologie, misant sur l’éducation. »
Mikayel Minasyan a également évoqué une situation actuelle tendue dans la région du Nagorny Karabakh en précisant que l’Arménie faisait « face à toute une série de catastrophes humanitaires » qui passent sous silence dans la communauté internationale.
« Des épisodes comme ceux que nous avons vus ne peuvent malheureusement pas ne pas rappeler à notre population tout ce qui est arrivé en Anatolie il y a 100 ans – je pense au génocide arménien », a dit l’ambassadeur.
Avec une traduction d’Océane le Gall
 
 

Share this Entry

Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel