Le martyre des Polonais sous l'Occupation nazie

Print Friendly, PDF & Email

«Je suis heureux que Dieu m’ait choisi pour lui rendre témoignage»

Share this Entry
Print Friendly, PDF & Email

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire du bienheureux Wladislas Mackrowiak, prêtre et martyr polonais du nazisme, à 32 ans (1910-1942).

Le père Wladislas fait partie de 108 martyrs de l’Eglise polonaise sous l’Occupation du IIIe Reich, béatifiés en 1999 à Varsovie, par le bienheureux pape Jean-Paul II.

Ce martyr de la persécution nazie avait été nommé curé à Ikazn, à la suite de son ordination sacerdotale, à Vilnius, en juin 1939.

Lorsque les troupes nazies envahirent la Pologne, il continua à exercer son ministère avec ferveur. Il n’en fallait pas davantage pour attirer sur lui la haine de la Gestapo.

Arrêté, il fut condamné à mort et fusillé le 4 mars 1942 – en la fête de saint Casimir – à Berezwecz, près de Glebokie, actuellement en Biélorussie, dans le diocèse de Minsk.

Le jour de son éxécution, il écrivit à son évêque: «Je vais faire l’ultime offrande de ma vie. Dans trois heures, je serai devant le Seigneur. Je suis heureux que Dieu m’ait choisi pour lui rendre témoignage par ma mort et je l’invoque pour qu’il m’accorde grâce et force». Ses dernières paroles furent: «Vive le Christ roi!».

Share this Entry

Anita Bourdin

Journaliste française accréditée près le Saint-Siège depuis 1995. Rédactrice en chef de fr.zenit.org. Elle a lancé le service français Zenit en janvier 1999. Master en journalisme (Bruxelles). Maîtrise en lettres classiques (Paris). Habilitation au doctorat en théologie biblique (Rome). Correspondante à Rome de Radio Espérance.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel