Faire un don

Voyage à Sarajevo du pape François, samedi 6 juin

Encourager les catholiques, consolider la fraternité et la paix

Le pape François se rendra à Sarajevo le samedi 6 juin 2015 notamment pour “encourager les catholiques” et “consolider la fraternité et la paix”.

Le pape a lui-même annoncé – après la prière de l’angélus de ce dimanche 1er février, place Saint-Pierre – cette visite d’une journée dans la capitale multiculturelle, multireligieuse, multiethnique, de la Bosnie-Herzégovine : un vol de quelque 520 km.

Dialogue interreligieux et amitié

« Chers frères et sœurs, je voudrais annoncer que le samedi 6 juin, s’il plaît à Dieu, je me rendrai à Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine”, a déclaré le pape, en italien.

Il a demandé aux catholiques à s’engager à prier à cette intention: « Je vous demande dès maintenant de prier pour que ma visite à ces chères populations soit un encouragement pour les fidèles catholiques, qu’elle suscite du bien et qu’elle contribue à consolider la fraternité et la paix, le dialogue interreligieux, l’amitié. »

Les réfugiés et les déplacés

Le siège de Sarajevo a duré d’avril 1992  à 1995. Le conflit a fait quelque 100 000 morts et des dizaines de milliers de déplacés et de réfugiés. À la fin de la guerre en effet, un quart de la population avait été déplacée à l’intérieur des frontières de la Bosnie-Herzégovine.

Une ville comme Mostar par exemple avait été divisée entre Bosniaques à l’est et Croates à l’ouest au cours du conflit, et la ville a perdu la moitié de ses habitants d’origine, réfugiés à l’étranger et remplacés par des déplacés croates et bosniaques principalement d’origine rurale : ils fuyaient le nettoyage ethnique commis par les Serbes contre les musulmans bosniaques. 

Le pape Jean-Paul II avait convoqué une rencontre interreligieuse à Assise pour prier pour la paix dans les Balkans en janvier 1993, et il s’est lui-même rendu dans la capitale, dès que la situation l’a permis, les 12 et 13 avril 1997, célébrant la messe sous la neige dans le stade de la ville, malgré sa santé précaire.

Au matin de son arrivée, quatre mines antichars avaient été découvertes sous un pont et 21 autres engins explosifs ailleurs dans la ville.

Une statue du pape polonais a été inaugurée dans la capitale – toujours à majorité musulmane -, à l’occasion de sa canonisation en avril dernier.

Les autres voyages de 2015

Ce sera le second voyage du pape François dans les Balkans, après sa journée à Tirana (Albanie), le 21 septembre dernier, également sous le signe de la co-existence pacifique des religions.

En juillet 2015, le pape devrait se rendre en Amérique latine (Equateur, Bolivie, Paraguay), en septembre aux Etats-Unis (Washington et Philadelphine pour la Rencontre mondiale des familles, et à New-York, à l’ONU). Dans l’avion qui le ramenait des Philippines, il a aussi exprimé le souhait d’un voyage en Afrique (Centrafrique et Ouganda).

Sur ce même avion de Manille à Rome, il n’a pas été question du voyage en France (Paris, Lourdes…). Il pourrait être repoussé à 2016 : le grand chantier de Massabielle sera finalisé au printemps 2016.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel