Faire un don

Une fête des familles également pour ceux qui ne seront pas au Mexique

Commentaire du cardinal Antonelli, président du dicastère pour la famille

ROME, Mercredi 14 janvier 2009 (ZENIT.org) – Le cardinal Ennio Antonelli, président du Conseil pontifical pour la famille, est convaincu que la VIème rencontre mondiale de Mexico (14-18 janvier) peut être une fête pour toutes les familles, même pour celles qui ne seront pas sur place.

Avant de partir pour la capitale mexicaine, le cardinal italien, nommé à la tête du dicastère par Benoît XVI en juin dernier, a confié à ZENIT les grandes attentes du pape et du Saint-Siège concernant cette rencontre qui devrait rassembler plus d’un million de personnes jusqu’au 18 janvier prochain.

« La rencontre mondiale des familles est un événement d’une telle envergure qu’elle constitue à elle seule une invitation à y participer et, de fait, ils viennent nombreux de toutes les régions du monde », a-t-il relevé soulignant en particulier la présence de « hauts représentants de la société civile mexicaine ».

« J’invite donc les citoyens de la ville de Mexico et les citoyens des différentes villes du Mexique à venir nombreux car ce sera certainement une grande fête, une très belle fête, une fête très chaleureuse comme les aiment les Mexicains », a-t-il ajouté.

Vu que beaucoup de personnes ne pourront se rendre à Mexico, le cardinal Antonelli rappelle qu’il sera possible de suivre les moments forts de cette rencontre à la radio, à la télévision et sur Internet, surtout l’événement de fête et de témoignage à 18h00, heure locale, le 17 janvier, et la messe du dimanche 18, qui commencera à 9h00.

Le cardinal invite ceux qui ne peuvent venir à « s’unir spirituellement par la prière, en s’intéressant aux thèmes traités, aux témoignages qui seront présentés, pouvant aussi en tirer quelque bénéfice spirituel ».

Il rappelle que « le Saint-Siège, le pape a accordé l’indulgence plénière à ceux qui seront sur place, mais à tous ceux aussi qui suivront l’évènement à travers les médias » (cf. Zenit du dimanche 11 janvier)

Benoît XVI, a-t-il commenté, « sera présent spirituellement. Il s’est toujours beaucoup intéressé à l’événement et a suivi toute sa préparation. Il est au courant de beaucoup de détails », « mais il sera également présent à l’événement même par son message vidéo qui sera diffusé samedi. Et puis présent par l’écoute, en participant à la messe de dimanche, à toute la célébration de la messe. A la fin, il entrera en liaison directe avec la foule des fidèles, leur donnera sa bénédiction et annoncera l’endroit de la VIIème Rencontre mondiale des familles ».

Le cardinal Antonelli reconnaît que cette rencontre est particulièrement importante pour le Mexique, deuxième plus grand pays catholique du monde.

« La famille est très aimée au Mexique, même si elle rencontre des difficultés, surtout à cause de l’immigration, de la séparation des époux, lorsque l’un d’eux doit aller travailler à l’étranger etc. ».

La famille est une chose à laquelle on tient, a-t-il conclu, elle « est très aimée et je dirais que les femmes, notamment, sont importantes dans l’histoire du Mexique ».

Le cardinal Antonelli est convaincu que Notre-Dame de Guadalupe a marqué non seulement le Mexique en général, mais aussi la famille mexicaine.

La vidéo de l’interview est disponible sur www.h2onews.org (Tous invités à Mexico).

Mercedes de la Torre

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel