Une chanteuse insulte l’Eglise au concert de Noël organisé par le Vatican

Lauryn Hill intervient sans avoir au préalable avisé les organisateurs

CITE DU VATICAN, dimanche 14 décembre 2003 (ZENIT.org) – Le traditionnel concert de Noël qui a eu lieu au Vatican samedi soir, a été brusquement interrompu par un discours (hors programme) fait d’insultes contre l’Eglise, de la chanteuse Lauryn Hill.

« Je ne représente aucune religion et je ne suis pas ici pour fêter la naissance de Jésus mais pour vous demander pourquoi vous n’êtes pas en deuil puisqu’il est mort », a déclaré Lauryn Hill, sur l’estrade de la Salle Paul VI, devant 7.500 spectateurs dont des cardinaux et des évêques.

L’ancienne chanteuse des Fugees, épouse de Roham Marley, lui-même fils de Bob Marley, a lu son message sans avoir avisé au préalable les organisateurs du concert.

« Au nom de Jésus-Christ je suis ici pour rappeler que la maladie est un jugement de Dieu, et pas une bénédiction. Il n’y a pas d’explication acceptable pour défendre l’Eglise. Demandez vos bénédictions à Dieu et pas aux hommes, invoquez Dieu et pas les hommes. Repentez-vous », a-t-elle poursuivi, selon la transcription de la presse italienne.

A la fin de l’intervention inattendue de la chanteuse, Cristina Parodi, qui présentait le concert, a pris la parole pour demander pardon au clergé et à ceux qui s’étaient sentis offensés par ces paroles.

Le Saint-Siège n’a pour le moment fait aucun commentaire. L’archevêque Rino Fisichella, recteur de l’Université Pontificale du Latran, a déclaré à la presse qu’il s’agissait d’un geste témoignant « d’un grave manque d’éducation ». « Un coup de tête, un manque d’éducation et de respect pour le contexte et le lieu qui l’accueillait et pour ceux qui l’ont invitée », a-t-il précisé. « Mais on ne répond pas aux insultes – car il s’agit bien d’insultes – par d’autres insultes », a-t-il conclu.

Le montant des entrées du concert (qui sera retransmis le 24 décembre par Canale 5) est destiné à la construction de nouvelles églises dans la banlieue de Rome.

Parmi les trois chœurs ayant participé au concert figurait le Harlem Gospel Choir. Solomon Burke, représentant la « black music », Randy Crawford, le chanteur algérien Khaled (cf. Zenit, 12 décembre et article ci-dessous), etc. ont également participé.

Au cours du concert, des moments de l’audience accordée par le pape aux artistes ont été transmis sur grand écran.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!