Une banque contre l’usure fondée dans le sillage de « Rerum Novarum »

CITE DU VATICAN, Lundi 10 mars 2003 (ZENIT.org) – Une banque fondée dans le sillage de « Rerum Novarum » fête ses cent ans.

Jean-Paul II a reçu en audience, samedi 8 mars, en la salle Paul VI du Vatican, un groupe représentant la banque italienne « Sangro Teatina », qui fête ses cent ans.

Le pape rappelait l’origine peu commune de cette institution bancaire: « Votre institution a été fondée en 1903 avec le concours de quatre prêtres et dans le sillage de l’encyclique « Rerum Novarum » de mon vénérable prédécesseur Léon XIII ».

Le pape rappelait le but de cette fondation: « Elle s’appelait alors « Caisse rurale catholique de crédit et d’épargne Saint-François d’Assise », et se proposait de faire du crédit et de l’épargne un instrument efficace au service du monde rural, souvent victime de l’usure ».

Jean-Paul II félicitait la banque d’avoir « conservé intacts ses principes de solidarité et son inspiration éthico-sociale marquée du sceau de l’Evangile ».

Le pape constatait en effet les « interventions, nombreuses et variées, de bienfaisance et de solidarité » de la banque en particulier en faveur des populations des Abruzzes et du Molise récemment frappées par un tremblement de terre.

Enfin, le pape encourageait les responsables de la banque à « conserver l’esprit des origines et à s’ouvrir avec décision et clairvoyance aux besoins présents ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!