Tweet du pape François pour un examen de conscience

Découvrir ce que fait l’Esprit Saint

Le pape Franççois a publié un nouveau « tweet » en forme d’examen de conscience ce vendredi 17 mai, après-midi: « Notre vie est-elle vraiment animée par Dieu ? Que de choses je mets avant Dieu chaque jour ! »

Lors de la messe du 6 mai dernier, en la chapelle de la maison Sainte-Marthe du Vatican, le pape a encouragé à pratiquer l’examen de conscience tous les soirs.

L’Esprit-Saint agit dans la vie du chrétien « comme témoin qui annonce Jésus », a déclaré le pape, invitant à faire un « examen de conscience » chaque soir, pour découvrir « ce qu’a fait l’Esprit Saint ».

Le moment de « l’examen de conscience », en fin de journée, peut permettre de découvrir l’action de l’Esprit-Saint, a souligné le pape : il s’agit pour le chrétien de « penser à ce qui est arrivé » dans sa journée, à ce qu’a « dit le Seigneur, ce qu’a fait l’Esprit-Saint en [lui] ».

Le pape a donc encouragé à se poser les questions suivantes : « Ai-je senti l’Esprit-Saint ou ai-je été accaparé par d’autres choses ? Qu’est-ce que l’Esprit-Saint a fait aujourd’hui en moi ? Quel témoignage m’a-t-il donné ? Comment m’a-t-il parlé ? Que m’a-t-il suggéré ? ». 

« Cet exercice de l’examen de conscience permet de prendre conscience de ce que le Seigneur a fait ce jour, de ce qu’a fait l’Esprit-Saint », a-t-il expliqué.

« Demandons la grâce de nous accoutumer à la présence de ce compagnon de route, l’Esprit-Saint, ce témoin de Jésus qui nous dit où est Jésus, comment trouver Jésus, ce que dit Jésus », a conclu le pape.

L’examen de conscience fait partie des instruments du progrès spirituel pour saint Ignace de Loyola. Il recommande de faire l’examen de conscience tout d’abord en rendant grâce à Dieu « pour les bienfaits reçus », puis de « demander la grâce de connaître ses péchés et de les rejeter ».

Il recommande que l’examen porte sur les pensées, les paroles, les actions, puis de « demander pardon des fautes » à Dieu, et de conclure avec la résolution de se corriger « avec sa grâce ». Et de dire un Notre Père (Exercices spirituels, n. 43).

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!