Faire un don
Le pape François dans l'avion Cracovie-Rome, 31 juillet 2016 © L'Osservatore Romano

Le pape François dans l'avion Cracovie-Rome, 31 juillet 2016 © L'Osservatore Romano

Turquie: le pape suit l’évolution de la situation

Conférence de presse dans l’avion Cracovie-Rome (9)

Le pape François recommande « la vertu de prudence » avant de se prononcer sur la situation en Turquie après la tentative de coup d’État. C’est ce qu’il a affirmé lors de la conférence de presse dans l’avion Cracovie-Rome le 31 juillet 2016.

« J’étudie la situation y compris avec les assesseurs de la Secrétairerie d’État et les choses ne sont pas encore claires », a expliqué le pape François aux journalistes, au retour de son voyage apostolique en Pologne. « J’écoute les informations qui arrivent à la Secrétairerie d’État, ainsi que celles de certains analystes politiques importants. »

Quant au sort des catholiques en Turquie, le pape souligne qu’ « il faut toujours éviter le mal » à leur égard.

Le pape rappelle que lorsqu’il a « dû dire quelque chose qui ne plaisait pas à la Turquie », mais dont il était  « certain », il l’avait fait sans hésiter : « Je l’ai dit, avec les conséquences que vous connaissez. »

« Il y a la vertu de prudence… mais dans mon cas, vous êtes témoins que quand j’ai dû dire quelque chose qui concernait la Turquie, je l’ai dit », conclut le pape François. Lors du voyage apostolique en Arménie du 24 au 26 juin, le pape a en effet utilisé le terme « génocide », contesté par la Turquie, pour qualifier le massacre des arméniens par les ottomans il y a un siècle. « Je ne l’ai jamais dit avec l’intention d’offenser, plutôt objectivement », avait expliqué le pape au terme du voyage.

Lors de la commémorations du centenaire du génocide, le 12 avril 2015, il avait déjà utilisé ce même terme « génocide ». En réaction, le gouvernement turc a avait rappelé à Ankara son ambassadeur.

En ce qui concerne la situation actuelle en Turquie, le cardinal Pietro Parolin, le secrétaire d’État, a exprimé la préoccupation du Saint-Siège le 21 juillet à l’antenne de Radio Vatican.

« Espérons que la sagesse et l’humanité prévalent et aident les personnes à chercher et à trouver les solutions justes », a-t-il dit.

La tentative de coup d’État qui a eu lieu le 15 juillet en Turquie a fait plus de 300 morts et avait conduit à l’arrestation de plusieurs milliers de personnes par le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Avec une traduction de Constance Roques

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel