Faire un don

Transmettre la foi aux enfants, c’est transmettre le meilleur

Homélie du 14 novembre 2014

Le pape appelle à donner aux enfants « le meilleur », et le meilleur « c’est la foi » qui se transmet « par l’exemple », par « la vie », non par « les paroles », a-t-il déclaré lors de l’homélie de ce vendredi matin, 14 novembre 2014, à Sainte-Marthe.

Durant ce que le pape François a qualifié de « messe des jeunes », avec la présence d’un groupe d’enfants et d’adolescents d’une paroisse romaine, il a expliqué que regarder les enfants, c’était « regarder une promesse », regarder « le monde à venir ».

Il a souligné la « responsabilité » de veiller sur ces enfants : « Un chrétien doit prendre soin des jeunes, des enfants, et leur transmettre la foi, transmettre ce qu’il vit, ce qui est dans son coeur. »

Le pape a invité à « ne pas oublier ces petites plantes qui poussent » en précisant qu’il fallait leur enseigner ce que saint Jean explique dans la première lecture : « à vivre dans l’amour et dans la vérité » (2 Jn 1, 1a.4-9).

Les adultes « ont la responsabilité de donner [aux enfants] le meilleur, et le meilleur est la foi ». Et celle-ci se transmet « par l’exemple », par « la vie » : « Avec les paroles, cela ne sert à rien… dans ce monde de l’image, il faut donner des exemples. »

On transmet aussi avec « une attitude de frère, de père, de mère, de sœur, qui fait grandir » et non pas avec « une attitude de détachement : ‘qu’ils grandissent, je fais ma vie…’ »

Le pape a engagé un dialogue vivant avec les enfants, leur demandant pourquoi ils allaient à la messe : « pour te voir », a répondu l’un d’eux. « Moi aussi je suis heureux de vous voir », a rétorqué le pape : « Vous êtes venus pour me voir, c’est vrai… Mais aussi pour voir Jésus. Vous êtes d’accord ? Ou bien on laisse Jésus de côté ? » « Non ! », se sont exclamés les enfants.

Le pape leur a demandé qui parmi eux avaient reçu leur Première communion, qui la Confirmation, rappelant que le baptême « ouvre la porte à la vie chrétienne » et inaugure un « long chemin pour toute la vie ».

Ce chemin doit se faire « dans la vérité et dans l’amour », comme l’a vécu Jésus. Pour cela il faut « prier », « prier le Seigneur, prier la Vierge, pour être aidé sur ce chemin », « demander à Jésus son aide pour marcher dans la vérité et dans l’amour », a-t-il conclu. 

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel