Faire un don

La valeur du travail réside dans la dignité de la personne, affirme Mgr Tomasi

ROME, Mercredi 17 juin 2009 (ZENIT.org) – « Le travail doit mettre la personne, et non le devoir, au centre du processus de production », a affirmé Mgr Silvano Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations unies à Genève, lors de la 98e session de la Conférence internationale du travail.

« Chaque personne, indépendamment de sa race, de son sexe et de sa religion, a des dons qui peuvent être employés dans le monde du travail », a souligné Mgr Tomasi tout en affirmant l’importance de « mettre la personne, et non le devoir, au centre du processus de production ».

« Si on fait cela, alors la dignité acquiert une nouvelle importance et une signification plus profonde parce qu’elle est liée directement à la personne et à sa dignité », a-t-il affirmé. « En effet, c’est la dignité de la personne qui fournit la base pour fixer les paramètres d’un travail digne ».

« Dans la majorité des cas, le travail n’est pas seulement un acte de la personne distinct d’intérêts personnels, mais c’est aussi un acte social où les hommes et les femmes travaillent et se mettent en relation les uns avec les autres », a-t-il ajouté.