Faire un don

« Sur quelle chaîne Jésus parle-t-il ? Il te parle dans l’Evangile ! »

Homélie à Saint-Michel-Archange de Rome (traduction intégrale)

« Sur quelle chaîne Jésus parle-t-il ? Il te parle dans l’Évangile ! », souligne le pape François qui invite à « avoir un contact quotidien avec l’Évangile », lors de sa visite à la paroisse Saint-Michel-Archange à Pietralata, dans le nord-est de Rome, le 8 février 2015.

Arrivé aux environs de 16h, le pape a rencontré les personnes malades, les enfants se préparant à leur première communion, des personnes sans-abri, quelque quatre-vingt scouts avec leurs familles, ainsi que les parents des enfants récemment baptisés.

Puis il a célébré une messe à 18h, entouré du cardinal vicaire Agostino Vallini, de l’évêque auxiliaire pour le secteur Nord Mgr Guerino Di Tora, des prêtres de la paroisse et de prêtres du quartier.

Homélie du pape François

C’était la vie de Jésus: « Il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons » (Mc 1,39). Jésus qui prêche et Jésus qui guérit. Toute la journée c’était comme ça: prêcher au peuple, enseigner la Loi, enseigner l’Évangile. Et les gens le cherchaient pour l’écouter et pour qu’il guérisse les malades. « Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons. … Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons »  (Mc 1,32.34). Et nous, à cette célébration, nous sommes devant Jésus: c’est Lui qui la préside. Nous, les prêtres, nous agissons au nom de Jésus mais c’est lui le président, Lui le Vrai Prêtre, qui offre le sacrifice au Père. Nous pouvons nous demander si nous nous laissons enseigner par Jésus. Chacun de nous : « Est-ce que je me laisse enseigner par Jésus ou est-ce que je sais tout ? Est-ce que j’écoute Jésus ou est-ce que je préfère écouter n’importe quoi d’autre comme les commérages des gens, ou des histoires… ». Écouter Jésus. Écouter la prédication de Jésus. « Et comment puis-je faire cela, père ?  Sur quelle chaîne parle-t-il ? » . Il te parle dans l’Évangile! Et ceci est une habitude que nous n’avons pas encore : aller chercher la parole de Jésus dans l’Évangile. Avoir toujours un Évangile avec nous, un petit évangile, ou en tenir un dans la main. Cinq minutes, dix minutes. Quand je suis en voyage, ou quand je dois attendre… je prends l’Évangile qui est dans ma poche ou dans mon sac et je me mets à lire quelque chose ; ou bien à la maison. Et Jésus me parle, prêche pour moi. C’est la Parole de Jésus. Nous devons nous habituer à écouter la Parole de Jésus, à écouter la parole de Jésus dans l’Évangile. Lire un passage, penser un peu à ce qu’il dit, ce qu’il me dit à moi personnellement. Si je ne sens pas qu’il me parle, je passe à un autre. Mais avoir ce contact quotidien avec l’Évangile, prier avec l’Évangile; Jésus peut ainsi m’enseigner, peut me dire avec l’Évangile ce qu’il veut me dire. Je connais des gens qui en ont toujours un avec eux. Lorsqu’ils ont un peu de temps, ils l’ouvrent et trouvent toujours dedans le bon mot qui va avec le moment qu’ils sont en train de vivre. Ceci est la première chose que je tiens à vous dire : laissez le Seigneur vous prêcher sa parole. Écoutez le Seigneur.

Et Jésus guérissait : laissez-vous guérir par Jésus. Nous avons tous des blessures : blessures spirituelles, péchés, hostilités, jalousies; peut-être ne saluons-nous pas quelqu’un : «  Ah il m’a fait ceci, je ne le salue plus ». Mais cet homme doit être guéri ! « Et comment dois-je faire ? ». Je prie et je demande à Jésus qu’il le guérisse. C’est triste quand, dans une famille, les enfants ne se parlent plus pour une bêtise; le diable prend cette bêtise et en fait tout un monde. Ces querelles durent dans le temps, voire souvent des années, et la famille est détruite. Les parents souffrent parce que les enfants ne se parlent pas, ou parce que l’épouse d’un fils ne parle pas à l’autre… il y a des jalousies… Tout ça c’est le diable qui le fait. Et le seul à chasser les démons, c’est Jésus. Le seul à guérir de ces choses c’est Jésus. C’est pourquoi à chacun de vous je dis : laissez-vous guérir par Jésus. Chacun sait où il est blessé. Chacun de nous a des blessures; et pas qu’une mais deux, trois, quatre, vingt. Chacun sait ! Que Jésus guérisse ces blessures. Mais pour cela, pour le faire venir, il faut ouvrir son cœur. Et comment ouvrir son cœur ? En priant. « Mais, Seigneur, je ne peux pas avec ces gens-là, je les déteste, ils m’ont fait ci, m’ont fait ça… ». «  Guéris cette plaie, Seigneur ». Si nous demandons à Jésus cette grâce, Il le fera. Laissez-vous guérir par Jésus. Laissez Jésus vous guérir.

Laisser Jésus m’enseigner et Le laisser me guérir. Comme ça, je pourrai prêcher moi aussi aux autres, enseigner les paroles de Jésus. Et je pourrai moi aussi aider à guérir tant de blessures, toutes les blessures. Mais d’abord je dois le faire moi : Le laisser m’enseigner et me guérir.

Quand un évêque vient rendre visite aux paroisses, on fait tant de choses, on peut se donner aussi de jolies petites intentions comme : lire chaque jour un passage de l’Évangile, un tout petit passage, pour que Jésus puisse me prêcher sa Parole. Et : prier de me laisser guérir des plaies que je porte. Entendu ? Nous signons ? Entendu ? Mais nous devons le faire, car cela fera du bien à tout le monde. Merci.

Traduction de Zenit

About Francis NULL

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel