Faire un don
Forêt amazonienne

Forêt amazonienne, © Neil Palmer, Wikimedia Commons

«Si l’Amazonie souffre, le monde souffre», message des évêques d’Amérique Latine

Ils s’alarment face aux incendies en Amazonie

«Si l’Amazonie souffre, le monde souffre», affirment les évêques du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) dans leur message publié au moment où des « terribles incendies » « brûlent de larges portions de la flore et de la faune en Alaska, au Groenland, en Sibérie, aux îles Canaries, et particulièrement en Amazonie ».

Le message intitulé « Élevons la voix pour l’Amazonie » a été publié jeudi 22 août 2019 et a été signé par les cinq principaux responsables du CELAM : Mgr Miguel Cabrejos Vidarte (Pérou, président du CELAM), les cardinaux Odilo P. Scherer (Brésil) et Leopoldo J. Brenes (Nicaragua), Mgr Rogelio Cabrera Lopez (Mexique) et Mgr Juan Carlos Cardenas (Colombie), indique Vatican News du 22 août.

Dans leur message, les évêques expriment une « préoccupation face à la gravité de cette tragédie qui n’a pas seulement un impact local, ni même régional, mais des proportions planétaires ».

Ils demandent aux gouvernements des pays situés sur le territoire de la forêt amazonienne, en particulier «le Brésil et la Bolivie», ainsi qu’aux «Nations Unies et à la communauté internationale de prendre des mesures sérieuses pour sauver le poumon de la planète. Ce qui se passe en Amazonie n’est pas une affaire seulement locale, mais de portée mondiale», écrivent-ils.

Les évêques parlent du prochain synode sur l’Amazonie, qui suscite de «l’espérance». «À nos frères les peuples indigènes qui habitent ce territoire bien-aimé, nous exprimons toute notre proximité et nous unissons notre voix à la leur, pour crier au monde [en demandant] la solidarité et une prompte attention, afin d’arrêter cette dévastation», écrivent-ils.

En conclusion de leur message, les évêques rappellent les paroles du pape François, prononcées au cours de la messe solennelle d’inauguration de son pontificat :

«Je voudrais demander, s’il vous plaît, à tous ceux qui occupent des rôles de responsabilité dans le domaine économique, politique ou social, à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté: nous sommes “gardiens” de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l’autre, de l’environnement ; ne permettons pas que des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde !».

Les incendies qui touchent la forêt amazonienne depuis début juillet sont d’une ampleur exceptionnelle, indique Vatican News. Les feux ont gagné en intensité ces derniers jours, notamment au Brésil, qui possède 60% de la surface de la forêt amazonienne. Plusieurs régions sont concernées, comme l’État de Rondonia, celui d’Amazonas, de Roraima ou encore l’État du Mato Grosso.

 

 

 

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel