Sainte Cécile Yu So-sa, veuve et martyre de Corée

Douze interrogatoires en dépit de son grand âge

Le martyrologe romain fait aujourd’hui émoire de sainte Cécile Yu So-sa, veuve et martyre de Corée (+1839).

La Bible propose aux fidèles des exemples de fidélité à la foi de leurs pères de la part d’hommes et de femmes avancés en âge et remplis de sagesse: Eléazar, Siméon et Anne, Zacharie et Elisabeth. Ou encore saint Polycarpe, martyr, témoin de l’amour du Christ à 86 ans. Cécile Yu So-sa, une chrétienne de Corée, veuve, octogénaire, s’inscrit dans cet admirable lignage.

En 1801, un édit royal avait déclaré le christianisme comme « religion perverse » en Corée et les chrétiens étaient passibles de mort. Une grande persécution se déclencha en 1839. Des milliers de fidèles périrent.

Pour le seul grief qu’elle était chrétienne, la sage Cécile Yu So-sa se vit dépouillée de ses biens et jetée en prison, sans égard pour son âge. Douze fois, elle eut à subir des interrogatoires et des tortures si atroces qu’elle remit son âme à Dieu sur le lieu de son supplice, sans jamais avoir renié le Christ, son Sauveur.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!