Saint-Siège: Ne pas « cléricaliser » les laïcs, ne pas « séculariser » les prêtres

Lettre du Cardinal Angelo Sodano sur les laïcs et la liturgie

CITE DU VATICAN, (ZENIT.org) – C´est pour rappeler la nécessité d´éviter la « cléricalisation » les laïcs ainsi que la « sécularisation » des prêtres que le Cardinal Angelo Sodano, secrétaire d´Etat du Vatican, a publié une lettre, ce matin, au nom de Jean-Paul II.

La lettre du cardinal, publiée aujourd´hui par la Salle de Presse du Saint-Siège, est adressée à l´évêque italien Luca Brandolini, de Sora-Aqquino-Pontecorvo, à l´occasion de la 52e Semaine Liturgique Italienne qui a lieu à Riva del Garda (Trente) du 27 au 31 août. Le thème de la rencontre est précisément: « Les laïcs dans la liturgie: quel est leur ministère? »

Dans cette lettre, le Cardinal Sodano reconnaît que, grâce à la rénovation apportée par le Concile Vatican II, « les laïcs ont pris plus clairement conscience de leur vocation », ce qui les a conduits à « participer de manière plus active à la liturgie ». Mais, explique-t-il, ces dernières années, le Magistère pontifical a également insisté sur l´importance de « sauvegarder et de défendre l´identité des prêtres », conscient du fait que les laïcs sont appelés avant tout à « témoigner de l´Evangile dans le monde et à ordonner les réalités temporelles selon le dessein de Dieu ».

Les ministères de fait

Dans les communautés chrétiennes, constate le Card. Sodano, les « ministères de fait » se sont répandus parallèlement aux ministères laïcs bien structurés comme celui du missionnaire ou du catéchiste. Un exemple: le ministère extraordinaire de la Communion, comme dans le cas où « une communauté se trouve sans prêtre pour la célébration eucharistique du Seigneur ». Dans ce cas, « il peut être recommandé de se réunir en assemblée autour de la Parole de Dieu sous la conduite d´un ministre laïc autorisé », précise le cardinal. Il s´agit toutefois de situations exceptionnelles et non de situations normales car le centre de la communauté, c´est l´Eucharistie, qui ne peut être célébrée que par le prêtre. Il faut « veiller à ne pas confondre sacerdoce commun et sacerdoce ministériel », écrit le Cardinal Sodano. Citant l´encyclique « Christifideles laici » de Jean-Paul II, il explique que cette « substitution » ne doit pas devenir une « cléricalisation » des laïcs car on « risquerait de créer de fait une structure ecclésiale de service parallèle à celle qui est fondée sur le sacrement de l´Ordre ».

En conclusion, le Cardinal Sodano se fait l´interprète des sentiments du pape, et demande aux participants de la Semaine Liturgique Italienne d´approfondir ces implications théologiques, liturgiques, juridiques et pastorales des ministères confiés aux laïcs.

Le Saint-Siège a publié un document consacré à cette question intitulé: « Sur quelques questions concernant la collaboration des fidèles laïcs au ministère des prêtres » (15 août 1997). (cf. http://www.vatican.va).

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!