S. Thomas, « maître à penser et modèle de la façon correcte de faire de la théologie »

Message à l´Académie pontificale Saint-Thomas

CITE DU VATICAN, Mardi 25 juin 2002 (ZENIT.org) – Jean-Paul II propose toujours saint Thomas d´Aquin comme « maître à penser et modèle de la façon correcte de faire de la théologie ». En particulier face à la « tragédie de l´humanisme athée ».

Jean-Paul II a adressé, en date du 21 juin, un Message aux participants à la IIIe Session plénière de l´Académie pontificale Saint-Thomas d´Aquin, composée d´experts internationaux.

Jean-Paul II rappelle dans son message que l´Eglise propose toujours saint Thomas d´Aquin comme « maître à penser et modèle de la façon correcte de faire de la théologie ».

Le pape déplore en effet qu´aux « côtés de magnifiques découvertes scientifiques et de progrès technologiques surprenants », on assiste à « de grandes déviances » qu´il souligne: « l´oubli de Dieu et de l´être, celui de l´âme et de la dignité humaines ». « Ceci entraîne parfois une angoisse à laquelle il convient d´opposer des réponses riches de vérité et d´espérance », recommande le pape.

« Dans l´Encyclique Fides et Ratio, rappelle Jean-Paul II, j´ai indiqué comme nécessaire « une philosophie de portée authentiquement métaphysique, c´est-à-dire apte à transcender les données empiriques pour parvenir, dans sa recherche de la vérité, à quelque chose d´absolu, d´ultime et de fondateur ».

Jean-Paul II rappelle l´importance de la dimension transcendante de l´homme. « La culture contemporaine, constate le pape, qui parle tellement de l´homme, sait bien des choses de lui, mais donne souvent l´impression d´ignorer ce qu´il est vraiment. En effet, l´homme ne se comprend totalement qu´à la lumière de Dieu ».

Et de citer Gaudium et spes (22), un texte sur lequel a travaillé le cardinal Wojtyla, et l´encyclique Redemptor hominis: « L´homme est la première et principale route de l´Eglise ». Pour conclure: « Le Concile Vatican II enseigne que le mystère de l´homme ne trouve sa solution que dans la lumière du mystère du Christ »

Le pape semble citer implicitement le cardinal Henri de Lubac (« Le dame de l´humanisme athée ») en ajoutant: « Face à la tragédie de l´humanisme athée, la mission des croyants est d´annoncer et témoigner de ce que l´humanisme véritable se manifeste dans le Christ. C´est seulement dans le Christ que la personne humaine peut se réaliser pleinement ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!