Rome/Lutherie: Exposition exceptionnelle au Château Saint-Ange

Stradivarius, Guarnerius, Guadagnini au rendez-vous

CITE DU VATICAN, Jeudi 29 novembre 2001 (ZENIT.org) – Stradivarius, Guarnerius, et Guadagnini sont au rendez-vous des grands « maîtres luthiers » italiens réunis pour une exposition exceptionnelle à Rome, au Château Saint-Ange, jusqu´au 9 décembre. Ils y rencontrent aussi les luthiers suisses et romains.

L´exposition est organisée par l´Académie nationale de Sainte-Cécile et par l´ambassade de la Confédération helvétique et confié aux soins du luthier suisse, Claude Lebet.

A côté des maîtres de l´école de Crémone, on retrouve aussi les maîtres de « l´école romaine » représentée par Tecchler, Platner, Gigli.

« Au XVIIIe siècle, explique Claude lebet, les grands luthiers romains comme Platner, David Tecchler, Oril, ont des noms d´origine germanique. On sait qu´il y a eu un mouvement d´émigration des artisans très important déjà au XVIe siècle: de nombreux luthiers descendaient du Nord et s´établissaient en Italie. Et ici, à Rome, tel ou tel luthier suisse a aussi servi dans la Garde suisse. David Tecchler est un exemple de cette situation un peu étrange ».

C´est aussi ce qui a donné l´idée du lieu de l´exposition: le Château Saint-Ange, forteresse reliée au Vatican par les 750 m du « passetto ».

L´exposition voulait aussi attester que les stradivari sont encore joués, parce qu´ils ont pour propriétaires des artistes, des fondations, des mécènes, ce qui écourte d´autant l´exposition: ils doivent être joués.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!