Faire un don
Mons. Georg Ganswein during an interwiew of Jaime Figa

Jaime Figa blog - http://www.sumandohistorias.com/entrevistas/georg-ganswein-francisco/

Reprise des audiences générales du mercredi, ce 5 août

Les audiences générales du mercredi reprennent ce 5 août. Programme de l’été par Mgr Gänswein.

Les audiences générales du mercredi reprennent ce 5 août, dans la Salle Paul VI. Programme de l’été par Mgr Gänswein. L’audience générale du 26 août sera la centième du pontificat.

La Préfecture de la Maison pontificale annonce que, depuis le début du pontificat, trois millions de personnes ont pris part aux audiences générales, aux angélus et aux autres audiences particulières au Vatican.

Mgr Georg Gänswein, préfet de la Maison pontificale, souligne l’importance de ce moment de rencontre entre le pasteur et le peuple de Dieu.

« Il est clair que l’audience générale est pour le pape François une rencontre très désirée où on le voit, et où il se sent, en pleine forme. Les fidèles voient, sentent le pape ; il y a un contact direct – peut-être, pour beaucoup, la seule fois de leur vie – et cela marque pour toute la vie. Il y a sa parole, mais aussi l’atmosphère, et puis le regard. La rencontre est aussi une rencontre des sens, qui est très importante pour le pape François. Mais pas seulement pour lui, pour nos fidèles aussi, pour nos pèlerins », explique Mgr Gänswein, au micro de Radio Vatican.

Il annonce une « nouveauté importante » : « En vue de l’Année jubilaire de la miséricorde, une fois par mois, le samedi – nous avons même déjà fixé les dates – il y aura une audience générale supplémentaire, sur le modèle de l’audience générale. On verra ensuite comment faire, mais ce sera une audience générale caractérisée par l’Année jubilaire. »

Les audiences sont un exemple de cette « culture de la rencontre » que le pape promeut, explique Mgr Gänswein : « Qui participe aux audiences générales du pape François voit, sent, perçoit que le pape se sent à l’aise. Il parle souvent de la culture de la rencontre et là, il vit ce qu’il dit. On voit qu’il est très à l’aise dans la rencontre avec les fidèles, dans sa façon de se laisser toucher, de sentir. Avant tout, on voit comment il traite les malades quand il les rencontre, les personnes qui ont des problèmes. Il y a toujours une double dimension de donner et de recevoir. Et c’est un grand don, c’est une grande qualité du pape François. »

Il évoque aussi les audiences de Benoît XVI : « En tant que secrétaire, pour moi, c’était très important d’entendre le pape Benoît. Sa parole a rempli les cœurs et donné une nourriture, elle a donné une orientation. Le pape François est une personne qui touche le cœur, l’œil est davantage sollicité. En revanche, avec le pape Benoît, c’était plutôt l’oreille qui était un peu plus sollicitée. »

A propos de l’été du pape émérite, il ajoute : « Le pape François a fortement invité le pape Benoît à se transférer pour une bonne période à Castel Gandolfo. Le pape Benoît a finalement accepté et a passé deux semaines à Castel Gandolfo, où il s’est toujours senti très, très bien. Quand nous sommes arrivés en voiture, beaucoup de personnes l’attendaient et il était très content. Ces deux semaines lui ont fait beaucoup, beaucoup de bien. Il est rentré au monastère Mater Ecclesiae au Vatican où il passe ses journées comme il l’a toujours fait : il prie, il médite et il lit. Son frère va bientôt venir et il restera presque tout le mois d’août. Ce qui signifie que le mois d’août sera consacré à son frère. Il va bien. C’est sûr qu’il fait chaud mais, grâce à Dieu, l’air conditionné fonctionne très bien dans notre monastère Mater Ecclesiae ! »

Traduction Constance Roques

About Constance Roques

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel