Faire un don

Renouveau charismatique: de l’oecuménisme du sang à la louange

Pas luthériens, orthodoxes, catholiques… mais chrétiens !

Le pape souligne la réalité de l’œcuménisme du sang vécu aujourd’hui par les martyrs disciples du Christ : « Pour les persécuteurs, nous ne sommes pas divisés, nous ne sommes pas luthériens, orthodoxes, évangéliques, catholiques… Nous sommes un ! Pour les persécuteurs nous sommes chrétiens ! »

Le pape François a reçu les membres de la Fraternité catholique des communautés charismatiques (Catholic Fraternity of Charismatic Covenant Communities and Fellowships CFCCCF) ce vendredi matin, 31 octobre 2014, en la salle Paul VI du Vatican.

La CFCCCF est en effet réunie à Rome du 30 octobre au 2 novembre pour sa XVIe Conférence internationale sur le thème : « Louange et adoration charismatique pour une nouvelle évangélisation ».

La réalité de l’œcuménisme du sang

Le pape les a invités à « ne pas oublier que le Renouveau charismatique est par sa nature même œcuménique », notamment avec la pratique de l’œcuménisme spirituel : « prier ensemble, annoncer ensemble que Jésus est le Seigneur et venir ensemble en aide aux pauvres, dans toutes les pauvretés ».

Il a souligné aussi la réalité de l’œcuménisme du sang : « Aujourd’hui le sang de Jésus, versé par de nombreux martyrs chrétiens dans diverses parties du monde, interpelle et pousse à l’unité. Pour les persécuteurs, nous ne sommes pas divisés, nous ne sommes pas luthériens, orthodoxes, évangéliques, catholiques… Nous sommes un ! Pour les persécuteurs nous sommes chrétiens ! »

Le pape a cité l’apocalypse « L’Esprit et l’Épouse disent : « Viens ! » Celui qui entend, qu’il dise : « Viens ! » Celui qui a soif, qu’il vienne » pour rappeler la mission des chrétiens de « préparer l’Épouse pour l’Époux qui vient : une seule Épouse » (Ap 22,17).

N’ayez pas peur des différences

« N’ayez pas peur des différences » car « l’uniformité n’est pas chrétienne », a exhorté le pape qui a plaidé pour « l’unité dans la diversité » avec le paradoxe propre à l’unité de l’Eglise : « variée mais « une » grâce à l’Esprit-Saint qui fait l’unité dans la diversité ».

« L’unité ce n’est pas faire tout ensemble, ni penser de la même façon, encore moins perdre son identité », a-t-il précisé : « c’est reconnaître et accepter avec joie les divers dons que l’Esprit donne à chacun et les mettre au service de tous dans l’Église ». C’est « savoir écouter, avoir la liberté de penser différemment et l’exprimer. Avec respect pour l’autre qui est le frère ».

« L’Église a besoin de l’Esprit-Saint ! Tout chrétien, dans sa vie, a besoin d’ouvrir son cœur à l’action sanctifiante de l’Esprit-Saint qui conduit à Jésus. Est-ce que vous vivez cette expérience ? Partagez-la ! », a-t-il ajouté.

Inspiration et expiration du chrétien

Le pape a aussi médité sur la louange, qui est associée au Renouveau charismatique mais qui est « la prière de toute l’Église. C’est la reconnaissance de la Seigneurie de Dieu sur toute la création exprimée par la danse, par la musique et par le chant », a-t-il affirmé en citant son homélie du 28 janvier dernier.

Comme la respiration qui comprend deux temps – inspiration et expiration – ainsi « la vie spirituelle se nourrit par la prière – inspirant « l’air de l’Esprit-Saint » – et se manifeste dans la mission… L’inspiration, c’est la prière, et l’expiration, la mission ».

De même que « personne ne peut vivre sans respirer », le chrétien « ne peut vivre en chrétien sans la louange/adoration et sans la mission ». La louange « est l’inspiration qui donne vie, car elle est l’intimité avec Dieu, qui croît en louant chaque jour ».

« Louez toujours le Seigneur, ne cessez pas de le faire, louez-le toujours plus, incessamment ». Comme « la prière à la Vierge » qui ne doit « jamais manquer », ainsi il en va de la louange : « lorsque vous vous réunissez, louez le Seigneur ! », a insisté le pape.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel