« Que la culture complète le développement et le développement la culture »

Mgr Martino à l’ONU

CITE DU VATICAN, Mardi 22 octobre 2002 (ZENIT.org) – Les politiques de développement doivent être fondées sur la reconnaissance de la dignité de la personne, rappelle Mgr Renato Martino, représentant du Saint-Siège aux Nations-Unies, à New-York.

Mgr Martino est intervenu devant la 47e Session de l’Assemblée générale de l’ONU à propos des liens entre culture et développement.

Le représentant du Saint-Siège affirmait la nécessité d’agir pour que « la culture complète le développement et que le développement complète la culture ».

Mais cela suppose, disait-il, « la reconnaissance de la dignité de la personne, la protection des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales, le respect des différences culturelles et de leur unité ».

Le nonce rappelait à ce sujet la Déclaration du Saint-Siège au Sommet de Johannesburg sur le Développement durable : le Vatican insiste sur « l’héritage commun de l’humanité », la « responsabilité » et la « solidarité globale ».

Devant l’ONU le Saint-Siège affirme ainsi les impératifs moraux de la « justice », de la « coopération internationale », de la « paix » et de la « sécurité », et la nécessité de viser « le bien-être spirituel et matériel des générations présentes et à venir ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!