Profanation de la « tombe du Roi David » à Jérusalem

Protestation du Patriarcat latin

« Pour la seconde fois en dix jours à Jérusalem, le lieu dit « tombe du Roi David » qui se trouve sous le Cénacle sur le Mont Sion a été profané dans la nuit du 2 au 3 janvier 2013 », déplore le Patriarcat latin de Jérusalem.

Le patriarcat « proteste énergiquement contre cet acte de vandalisme qui blesse  tous les croyants, juifs, chrétiens et musulmans », ajoute le communiqué.

« Encore une fois, le Patriarcat latin de Jérusalem exprime son vif désir de voir les coupables arrêtés », insiste le site en ligne.

La « tombe du roi David » sur le mont de Sion, dans la vieille ville de Jérusalem, est vénéré comme le tombeau du roi biblique David qui a régné de 1000 à 961 avant J.-C. sur Israël et la Judée. C´est un lieu saint important du judaïsme.

L’histoire de David est rapportée dans l’Ancien Testament surtout dans les livres de Samuel, des Rois et des Chroniques. Il est honoré par les juifs, les chrétiens et aussi dans le Coran.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!