Faire un don
Mgr Jacques Perrier

Mgr Jacques Perrier - Courtesy of Mgr Jacques Perrier

Prière Eucharistique III : « Bonne chasse au trésor ! »

40e et dernière chronique sur les prières eucharistiques

Aller voir ailleurs

Lectures

Comme sur tout sujet, il est bon de partir du Catéchisme de l’Église catholique, n° 1322-1419, Bayard, Cerf, Mame, édition définitive 2012.

Les deux derniers papes ont écrit sur l’Eucharistie. Le pape Jean-Paul II dans une encyclique, Ecclesia de Eucharistie (« L’Eucharistie dans son rapport à l’Église »), en 2003. Le pape Benoît XVI a rédigé en 2007 l’Exhortation apostolique Sacramentum caritatis (« Le sacrement de la charité »), à la suite du synode des évêques en 2005. Ces deux textes sont consultables sur le site du Vatican.

Les livres sur la Messe et l’Eucharistie sont innombrables. Mais ceux qui portent, précisément, sur les Prières eucharistiques sont, eux, fort peu nombreux.

Sur les origines juives de l’Eucharistie chrétienne et sur les anciennes Prières eucharistiques, notamment orientales : Louis Bouyer, Eucharistie, Théologie et spiritualité de la prière eucharistique, Le Cerf, réédité en 2009.

Aisément accessible, Olivier de Cagny, Les prières eucharistiques, Parole et Silence, 2e édition, 2012. L’auteur, très pédagogue, cite abondamment les Pères de l’Église et fait parfois des comparaisons avec des traductions dans d’autres langues vivantes : instructif !

Autres Prières eucharistiques

En dehors des Prières numérotées de I à IV, les missels offrent des prières pour les assemblées avec enfants, pour la réconciliation et pour les « circonstances particulières ».Chacune a ses caractères propres et, comme il a été dit au début du parcours, chacune comporte des perles.

Les Prières eucharistiques sont destinées à la prière publique. Mais il est profitable aussi de les méditer personnellement ou en groupe, en dehors du cadre liturgique. Il faut dépasser la première impression, superficielle, due à quelques mots qui plaisent ou qui rebutent.

En suivant le texte de la Prière III, étape par étape, il est possible de la comparer avec les autres. Cela permet de découvrir une unité fondamentale dans une assez large diversité d’expressions. Délibérément, ces comparaisons n’ont pas été effectuées, afin de ne pas alourdir le texte. Il est intéressant, par exemple, de voir comment l’Esprit Saint est invoqué dans les différentes Prières : indirectement, cela renseigne sur la foi de l’Église en l’Esprit Saint, en dehors même de la liturgie.

Variantes liturgiques

N’étant plus dans une civilisation orale, les paroles simplement entendues ne se gravent pas dans notre esprit. Nous risquons donc de croire que la Prière III, par exemple, est toujours identique. Ce qui est faux.

Les préfaces suivent toutes le même plan, mais le motif de l’action de grâce diffère selon que la Messe est célébrée un dimanche ou en semaine, selon le temps liturgique, selon la solennité ou la fête du jour.

Avant l’appel de l’Esprit Saint et la consécration, le prêtre mentionne la circonstance de la célébration. Le dimanche, il rappelle qu’en ce jour l’Église fait spécialement mémoire de la Résurrection du Christ. De même pour bon nombre de fêtes.

Les intercessions de la Prière eucharistique sont plus sobres que la Prière universelle. Mais, par exemple, toute la première semaine de Pâques, les nouveaux baptisés sont cités dans la Prière eucharistique. Le saint du jour est nommé, même s’il s’agit seulement d’une « mémoire ». Chacun d’eux, plus que n’importe quelle autre créature, manifeste l’inventivité de Dieu.

De même, avec la discrétion voulue, l’intention à laquelle la Messe est offerte peut être proposée à la prière de l’assemblée. Les familles des défunts sont toujours très touchées si elles entendent le nom de la personne disparue : c’est une manière de manifester que Dieu, lui non plus, ne l’a sûrement pas oubliée.     

Les prières sur les offrandes

Un vieil adage dit que l’Église croit comme elle prie et prie comme elle croit. La prière sur les offrandes, juste avant la préface, est riche d’enseignement. Elle est introduite par un dialogue invariable entre le prêtre et l’assemblée : « Prions ensemble… » Mais la prière qui suit, elle, varie. Elle précise l’intention de l’Église au moment où prêtre et fidèles sont invités à entrer dans « l’action eucharistique ».

Citons-en une seule, particulièrement dense : « Seigneur, accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial, c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit par Jésus le Christ notre Seigneur. — Amen. »

Les publications mensuelles qui donnent les Lectures de chaque jour et d’autres éléments pour la prière rendent de grands services à de nombreux chrétiens. Mais pour explorer l’ensemble des Prières eucharistiques, un Missel est indispensable. Qui comporte, si possible, à la fois les dimanches et les jours de semaine.

Bonne chasse au trésor !

L’ensemble paraîtra chez Parole et Silence au mois de janvier

About Jacques Perrier

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel