Faire un don
Mgr Vincenzo Paglia (c) ZENIT - HSM

Mgr Vincenzo Paglia (c) ZENIT - HSM

Philadelphie 2015 : la famille, c’est l’affaire de tout le monde

Le président du Conseil pontifical pour la famille a salué la Rencontre mondiale des familles à Philadelphie (Etats-Unis).

« La famille n’est pas une affaire ecclésiale ou une affaire chrétienne. La famille c’est l’affaire de tous les peuples », a déclaré Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille.

Il s’est adressé aux participants de la VIIIe Rencontre mondiale des familles qui a débuté mardi 22 septembre à Philadelphie (États-Unis), rapporte Mainline Media News.

Mgr Paglia a souligné que la famille concernait chaque personne et était importante pour tout le monde. Il a dit qu’il espérait que les familles présentes à la réunion mondiale manifesteraient leur joie et leur enthousiasme « afin que les individus comprennent que se marier et fonder une famille est beaucoup mieux que d’être seul, que c’est beaucoup plus important qu’une carrière ou l’argent ». Mgr Paglia a ajouté qu’il serait « ravi » si une seule jeune personne disait à la fin de cette rencontre qu’elle voulait se marier.

Le président du Conseil pontifical pour la famille a également souligné qu’il était unique que cette rencontre se produise une semaine avant l’assemblée générale extraordinaire du Synode des évêques. Il a rappelé qu’il s’agissait de la première réunion des familles sur le sol américain.

« L’image de la famille est vraiment, vraiment profondément dans le cœur du pape », a déclaré Mgr Paglia. « Les chrétiens fondent une famille afin de transformer de manière familière le monde », a-t-il ajouté.

Le président du Conseil pontifical pour la famille a dit qu’il était important de « souligner la dignité de chaque personne », mais que « la famille c’est un homme et une femme… et nous devons obéir ».

Mgr Paglia a exprimé son inquiétude par rapport à la situation des jeunes d’aujourd’hui. « Beaucoup de jeunes (…) ont perdu la capacité de rêver, a-t-il dit, ils renoncent au présent et une culture individualiste les referme réellement sur eux-mêmes et ne les aide pas à être heureux. »

Mgr Charles Chaput, archevêque de Philadelphie, était également présent à l’ouverture de la rencontre. Il a dit que c’était un moment « joyeux » pour l’archidiocèse de Philadelphie et l’ensemble de la région. « Indépendamment de votre foi, a-t-il ajouté, des familles saines sont essentielles au développement humain authentique. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel