Faire un don

« Ouvre-toi au Christ ! » : appel du pape François

Le pape invite à s’ouvrir à Dieu et à ne pas créer dans les relations humaines des « situations incapables d’ouverture ». Car se replier sur soi est « un péché » pour le chrétien.

Pour rétablir « la pleine communication entre l’homme et Dieu », il faut s’ouvrir au Christ, affirme le pape François.

« Ouvre-toi ! », a-t-il demandé en reprenant les paroles de Jésus, lors de son allocution avant la prière de l’angélus ce dimanche 6 septembre place Saint-Pierre. La traduction intégrale se trouve ici.

« À l’origine de notre vie chrétienne, dans le baptême, figurent ce geste et cette parole de Jésus : « Effatà ! – Ouvre-toi ! », a expliqué le pape. Et le miracle s’est accompli : nous avons tous été guéris de l’égoïsme et du mutisme de la fermeture et du péché, et avons rejoint la grande famille de l’Église. »

Cependant cette première joie de la rencontre avec Dieu s’affaiblit à cause de la fermeture de l’homme : « Il nous arrive souvent de nous replier sur nous-mêmes, de nous fermer, et de créer beaucoup d’îles inaccessibles et inhospitalières, a dit le pape, de créer, jusque dans nos relations humaines les plus élémentaires, des situations incapables d’ouverture réciproque : fermeture dans le couple, en famille, en groupe, paroisse fermée, patrie fermée… »

« Tout cela ne vient pas de Dieu ! s’est exclamé le pape François. Cela vient de nous, c’est notre péché. »

C’est exactement de ce péché que parle saint Marc racontant la guérison d’un sourd-muet par le Christ. « Cet événement prodigieux montre comment Jésus rétablit la pleine communication entre l’homme et Dieu », a souligné le pape en commentant l’Evangile du jour. Il a raconté comment le Christ avait éloigné cet homme malade « loin de la foule », car la « Parole de Dieu que le Christ nous transmet a besoin de silence pour être accueillie en Parole qui guérit, réconcilie, renoue les fils de la communication ».

Le pape a continué son commentaire en rappelant les « deux gestes » accomplis par le Christ. Il avait touché « les oreilles et la langue du sourd-muet pour renouer la relation avec cet homme bloqué dans sa communication », pour « rétablir le contact » avec lui. Le pape a rappelé aussi que le Christ s’était adressé à Dieu, car « le miracle est un don qui vient d’en haut ».

« Dieu n’est pas refermé sur lui-même, mais s’ouvre et entre en communication avec l’humanité. » Telle est la « leçon » tirée de cet épisode, selon le pape François. « Dans son immense miséricorde », Dieu « franchit l’infinie différence qui nous sépare de Lui, et vient à notre rencontre ».

« Pour réaliser cette communication avec l’homme, Dieu se fait homme, a continué le pape. Jésus est le grand “constructeur de ponts”, qui érige en lui-même le grand pont de la pleine communion avec le Père », a-t-il conclu.

Avec une traduction d’Océane Le Gall
 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel