Le pape François a reçu le président de la République de l'Ouganda, M. Yoweri Museveni, ce lundi matin, 27 octobre 2014, au Vatican. Au cœur des échanges, l'importance de la « coexistence pacifique entre les diverses composantes ethniques et religieuses » du pays.

Le président s'est également entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État, accompagné de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Selon un communiqué du Saint-Siège, les entretiens « cordiaux » ont évoqué des aspects de la vie du pays, saluant « les bonnes relations » entre le Saint-Siège et l'Ouganda ainsi que « le rôle de l’Église catholique » dans la société ougandaise, par le biais de ses institutions éducatives, sociales et sanitaires.

L'importance de la « coexistence pacifique entre les diverses composantes ethniques et religieuses » de la société a été soulignée. Les chrétiens représentent 85% de la population du pays (dont 40% de catholiques et 36% d'anglicans), les musulmans 10% et les animistes près de 3%.

Enfin, certaines situations internationales, particulièrement les conflits en cours en Afrique, ont été abordées.

Au cours du traditionnel échange de cadeaux qui a suivi, le président a offert au pape la copie d'un livre intitulé "Semer la graine de moutarde" et un tableau représentant une grue royale, symbole de l'Ouganda. Le pape a donné au président Museveni une médaille de saint Martin.

« Le pape a exprimé sa volonté de visiter l'Ouganda », rapporte le président Museveni dans un tweet publié après la rencontre.

Ouganda : le président Museveni au Vatican

Pour la cohabitation entre les composantes ethniques et religieuses

Le pape François a reçu le président de la République de l’Ouganda, M. Yoweri Museveni, ce lundi matin, 27 octobre 2014, au Vatican. Au cœur des échanges, l’importance de la « coexistence pacifique entre les diverses composantes ethniques et religieuses » du pays.

Le président s’est également entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État, accompagné de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les Etats.

Selon un communiqué du Saint-Siège, les entretiens « cordiaux » ont évoqué des aspects de la vie du pays, saluant « les bonnes relations » entre le Saint-Siège et l’Ouganda ainsi que « le rôle de l’Église catholique » dans la société ougandaise, par le biais de ses institutions éducatives, sociales et sanitaires.

L’importance de la « coexistence pacifique entre les diverses composantes ethniques et religieuses » de la société a été soulignée. Les chrétiens représentent 85% de la population du pays (dont 40% de catholiques et 36% d’anglicans), les musulmans 10% et les animistes près de 3%.

Enfin, certaines situations internationales, particulièrement les conflits en cours en Afrique, ont été abordées.

Au cours du traditionnel échange de cadeaux qui a suivi, le président a offert au pape la copie d’un livre intitulé « Semer la graine de moutarde » et un tableau représentant une grue royale, symbole de l’Ouganda. Le pape a donné au président Museveni une médaille de saint Martin.

« Le pape a exprimé sa volonté de visiter l’Ouganda », rapporte le président Museveni dans un tweet publié après la rencontre.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel