Faire un don

Ordinations: « Au confessionnal pour pardonner, pas pour condamner »

Homélie de la messe d’ordination de 19 nouveaux prêtres

« Vous êtes au confessionnal pour pardonner, pas pour condamner », déclare le pape François lors de la messe d’ordination de 19 nouveaux prêtres, ce dimanche, 26 avril, journée de prière pour les vocations, en la basilique Saint-Pierre. Il a aussi demandé de ne jamais refuser le baptême, parlé du secret d’une homélie qui ne soit pas ennuyeuse et de la mission de l’unité.

Des jeunes de 27 à 39 ans et d’Italie, de Corée, du Chili, de Colombie, d’Inde, de Croatie, du Pérou et de Madagascar, pour le diocèse de Rome.

« Par le sacrement de la pénitence, vous remettrez les péchés au nom du Christ et de l’Eglise », a rappelé le pape avant d’ajouter : « Je vous demande de ne jamais vous lasser d’être miséricordieux : au confessionnel vous êtes là pour pardonner, pas pour condamner. »

Au service de l’unité

Le pape a souligné que l’ordination est « au service du peuple de Dieu » et qu’il faut « sortir » pour servir : « Ayez toujours l’exemple du Christ pour servir pas pour rester dans son confort, mais sortir et sauver ce qui était perdu ».

Le pape a invité à toujours accepter de donner le baptême : « Ne refusez jamais le baptême à qui le demande. »

Et voilà la mission de l’unité à laquelle le prêtre est appelé : « Employez-vous à unir les fidèles en une seule famille. Soyez des ministres de l’unité dans l’Eglise. »

Pour le pape c’est un « risque » que prend l’évêque que d’ordonner un jeune prêtre : « l’évêque prend le risque de choisir » les nouveaux prêtres « comme le Père a pris le risque pour chacun de nous ».

Ils seront « configurés au Christ » ils deviendront prêtres et donc faits « participants de la mission du Christ, seul Maître ».

Le pape a recommandé aux nouveaux prêtres de « méditer assidument » la « Parole de Dieu reçue avec joie » : « Enseignez ce que vous appris dans la foi, vivez ce que vous aurez enseigné », ce sera la « nourriture peuple de Dieu ».

Le secret de l’homélie

Le pape a confié le secret d’une homélie qui ne soit pas ennuyeuse : « Que vos homélies ne soient pas ennuyeuses qu’elles arrivent au coeur des gens parce qu’elles sortiront de votre cœur, parce que ce que vous leur direz sera ce que vous avez dans le cœur » : « C’est ainsi que l’on donne la Parole de Dieu », et « ainsi votre doctrine sera joie et soutien pour les fidèles du Christ ».

Il a aussi insisté sur l’exemple de la vie du prêtre : « Le parfum de votre vie sera témoignage, parce que l’exemple édifie, mais les paroles sans exemple sont des paroles vides, ce sont des idées, elles n’arrivent pas va au coeur, et même elles font du mal, pas du bien. »

Et puis la célébration doit se faire sans précipitation : « Vous continuerez l’œuvre de sanctification du Christ : « Quand vous célébrez la messe reconnaissez donc ce que vous faites, ne le faites pas à la hâte (…). Imitez ce que vous célébrez : ce n’est pas un rite artificiel. »

Le prêtre ne peut pas « faire la paon », fait observer le pape : il s’agit de « plaire à Dieu et pas à vous-même » : « Ce n’est pas beau un prêtre qui vit pour se plaire à lui-même et pas à Dieu. »

En faisant l’onction d’huile sur les mains des nouveaux prêtres, le pape François ne s’est pas contenté d’une petite croix, il a vraiment oint d’huile abondante toute la paume de la main.

C’est son vicaire pour Rome qui a remis au nouveaux prêtres les autres symboles de leur ordination, notamment le calice pour la célébration eucharistique

Puis le pape a donné l’accolade à chacun des nouveaux prêtres, et la célébration s’est poursuivie comme toute les messes dominicales par le chant du Credo.

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel