Nucléaire: « Désarmement global et complet », le Saint-Siège insiste et ratifie

« Indispensable de la réalisation concrète d´une culture de la vie et de la paix »

CITE DU VATICAN, Jeudi 26 juillet (Zenit.org) – Le Saint-Siège insiste sur le désarmement nucléaire « global et complet » comme « un aspect indispensable de la réalisation concrète d´une culture de la vie et de la paix ».

Rappelons que le Saint-Siège a ratifié, le 18 juillet dernier à New York, le « Traité d´interdiction globale des Essais nucléaires », adopté par les Nations Unies le 10 septembre 1996, et signé par le Saint-Siège dès le 24 septembre de la même année. A Rome, des observateurs ont vu dans cette ratification une préparation à la visite du président des Etats-Unis, étant donné le projet de « bouclier spatial ». L´appel du Saint-Siège se fait insistant, par la publication, à nouveau aujourd´hui, par la Salle de presse du Saint-Siège, de la déclaration de Mgr Martino. Le président italien du Conseil vient d´accorder son appui au projet des Etats-Unis.

Le Vatican réaffirme sa désapprobation des tests nucléaires et demande à nouveau le désarmement « le plus rapide possible » et la « non-prolifération » des armes. Il s´agit pour le Saint-Siège de faire progresser « une authentique promotion de la paix fondée sur la primauté de la loi et du respect de la vie humaine ». Le Saint-Siège voit dans le désarmement « un aspect indispensable de la réalisation concrète d´une culture de la vie et de la paix ».

A l´occasion du dépôt de l´instrument de la ratification du traité auprès du Secrétaire général des Nations Unies, Mgr Renato Martino, Nonce apostolique et Observateur permanent du Saint-Siège à l´ONU, a en effet prononcé la déclaration suivante:

« En ratifiant le « Comprenhensive Nuclear Test Ban Treaty » (CTBT, « Traité d´interdiction globale des Essais nucléaires »), adopté par l´Assemblée générale des Nations Unies le 10 septembre 1996, et signé par le Saint-Siège le 24 septembre de la même année, le Saint-Siège désire répéter ce qui a été dit lorsqu´il a apposé sa signature: « Le Saint-Siège est convaincu que dans le domaine des armes nucléaires, l´interdiction des essais et des développement futurs de ces armes, le désarmement et la non-prolifération sont étroitement liés et doivent être réalisés aussi vite que possible sous des contrôles internationaux effectifs ». »

Il précise: « En conformité avec la nature et la condition particulière de l´Etat de la Cité du Vatican, le Saint-Siège, par cette ratification, cherche à faire progresser une authentique promotion de la paix fondée sur le primauté de la loi et du respect de la vie humaine. Au début du troisième millénaire, la réalisation d´un système de désarmement global et complet, capable de favoriser un climat de confiance, de coopération et de respect entre tous les Etats, représente un aspect indispensable de la réalisation concrète d´une culture de la vie et de la paix ».

Et de conclure: « En apportant son soutien moral au CTBT par cet acte solennel de ratification, le Saint-Siège encourage toute la communauté internationale, consciente des défis variés (rencontrés) sur le chemin du désarmement nucléaire, à intensifier ses efforts pour assurer la mise en oeuvre dudit traité ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!