Myanmar: La pauvreté du peuple et la limite des droits fondamentaux

Le rôle des évêques dans une situation difficile

CITE DU VATICAN, Lundi 19 novembre 2001 (ZENIT.org) – Le rôle des évêques dans une situation difficile a été souligné par le pape Jean-Paul II dans son message aux évêques du Myanmar, au terme de la visite ad limina, samedi 17 novembre. Le pape épinglait deux difficultés particulières: « la pauvreté répandue en dépit des ressources abondantes de la terre » et les « limites des droits fondamentaux et des libertés ».

C´est du mystère de la Croix que les évêques recevront, disait le pape, « la force de partir encore une fois vers l´océan de la mission de l´Eglise ».

« Le Myanmar est une terre où l´Eglise a connu le martyre et où encore aujourd´hui elle vit près de la Croix du Sauveur ». Mais la Croix, ajoutait-il, est la source de notre espérance et de notre certitude ».

Le pape évoquait les difficultés qui affligent non seulement les fidèles mais tout le peuple du Myanmar, tout d´abord, « la pauvreté répandue en dépit des ressources abondantes de la terre » et les « limites des droits fondamentaux et des libertés ».

Ces problèmes, ajoutait le pape, sont « aggravés par l´isolement » du pays, un isolement d´autant plus nuisible « en un moment où les interactions entre les peuples et les nations croissent en complexité chaque jour ».

Jean-Paul II a ensuite rappelé les tensions vécues actuellement dans le monde. « Ce sont des temps difficiles pour le monde, disait le pape, un bouleversement profond et inattendu a frappé la communauté internationale ». Dans une telle situation, disait le pape, les évêques « doivent être plus que jamais attentifs à demeurer proches de leur peuple en le guidant sur les chemins de l´Evangile ».

Le pape citait sa lettre apostolique « Au début du IIIe millénaire ». Dans le visage du Christ, disait le pape, nous pouvons « voir la grandeur de l´amour de Dieu et la grandeur de la dignité humaine ». « En le contemplant, vous et votre peuple, exhortait Jean-Paul II, trouverez la force de vivre l´humilité, la pauvreté et jusqu´à la solitude de votre situation non comme un poids mais comme une vertu évangélique qui vous élèvera et vous rendra libres ».

Le pape a ensuite invité les évêques à rechercher la liberté évangélique et l´obéissance au Christ: « Vous devez faire en sorte que votre vie spirituelle et votre ministère pastoral soient de plus en plus modelés par la spiritualité de la communion » sans laquelle la mission de l´évêque « est sans vie et sans énergie ».

« A un moment où les relations entre les peuples de différentes cultures et de traditions sont sujettes à de fortes pressions, disait le pape, il est important de promouvoir le dialogue interreligieux.

Enfin, le pape a souligné le nombre des vocations au sacerdoce et à la vie religieuse et l´enthousiasme des chrétiens du Myanmar.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!