Faire un don

Mort du cardinal sénégalais Thiandoum, en France

CITE DU VATICAN, Mercredi 19 mai 2004 (ZENIT.org) – Le cardinal Hyacinthe Thiandoum s’est éteint en France, hier après midi, à l’hôpital gériatrique de Saint Thomas de Villeneuve d’Aix-en-Provence, à l’âge de 83 ans. C’était une grande figure du concile, et il a beaucoup fait pour la réforme liturgique en faveur des rites catholiques en Afrique.

Ce grand cardinal avait été victime d’un ictus le soir du Jeudi Saint, le 8 avril, et il avait tout d’abord été hospitalisé à la clinique Brévié de Dakar.

L’agence internationale Fides, organe de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples rend aujourd’hui hommage au défunt cardinal en rappelant qu’il était né le 2 février 1921 à Poponguine, dans l’Archidiocèse de Dakar. Son père était catéchiste. Après ses études secondaires, il entra au grand séminaire de Dakar et fut ordonné prêtre dans la cathédrale de Dakar.

Les années suivantes, il exerça son apostolat dans la Capitale, qu’il quitta en 1951 pour venir à Rome. Après avoir suivi les cours à l’Université Grégorienne, il obtint la licence en philosophie et sociologie. De retour en Afrique en 1953, il fut nommé responsable de l’Action Catholique, puis curé de la Cathédrale et Vicaire général de l’Archidiocèse.

Elu par le Pape Jean XXIII comme Archevêque de Dakar le 24 février 1962, il fut consacré le 20 mai de la même année par son prédécesseur l’Archevêque Mgr Marcel Lefebvre.

Il a pris part aux travaux du Concile Vatican II et des Assemblées Synodales ; il eut des interventions importantes au Concile sur la réforme liturgique, avec une attention spéciale aux rites particuliers des catholiques africains et à la possibilité d’introduire les langues locales, sur la question oecuménique, et sur les communications sociales. Aux Assemblées du Synode des Evêques, intervenant comme représentant de la conférence Episcopale du Sénégal/Mauritanie, il parla du pluralisme dans l’Eglise, du sacerdoce ministériel (en soulignant la valeur du célibat), du droit des peuples à l’autodétermination, et des difficultés de l’évangélisation dans les pays en voie de développement.

Il a été membre du Conseil du Secrétariat général du Synode des Evêques, Président délégué de la IV° Assemblée générale du Synode des Evêques (1977), sur le thème « La catéchèse aujourd’hui, avec une attention particulière aux enfants et aux jeunes ». Il a été Président de la Conférence Episcopale du Sénégal/Mauritanie jusqu’en 1987, Vice-président du Symposium Episcopal Panafricain. Il a été Rapporteur à la VII°Assemblée générale du Synode des Evêques sur les Laïcs (1987), Rapporteur général à l’Assemblée Spéciale pour l’Afrique du synode des Evêques (1994).

Le 16 juin 2000, il a renoncé au gouvernement de l’Archidiocèse de Dakar qu’il a dirigé pendant 38 ans. Le Pape Paul VI l’a créé Cardinal au Consistoire du 24 mai 1976, au titre de Santa Maria del Popolo.

Avec sa disparition, le collège cardinalice compte 190 cardinaux dont 125 électeurs.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel