Mgr Boccardo commente le dernier document du pape

CITE DU VATICAN, Mardi 22 février 2005 (ZENIT.org) – « Le développement rapide », la lettre apostolique de Jean-Paul II aux responsables des media publiée hier a eu un « vaste écho » dans les media. Mgr Boccardo en parlait aujourd’hui au micro de Radio Vatican.

Il fait remarquer: « Le pape souligne la grande potentialité que la communication contemporaine offre à la diffusion du message évangélique. Aucune personne engagée dans les instruments de communication, des plus classiques comme la presse et la radio, aux plus modernes, comme Internet, dit le pape, ne peut être exclu de l’attention de l’Eglise pour la diffusion du message évangélique. Ces moyens ne sont pas « bons » ou « mauvais » en soi, mais ils le deviennent selon l’usage que l’on en fait. D’où cet appel à ceux qui font de la communication à promouvoir et à favoriser une information et une formation à travers le respect de la vérité, de la dignité de la personne humaine, de son insertion dans la société, pour la construction d’un monde meilleur: ce qui est l’un des thèmes très chers au Saint-Père, nous le savons, la construction de la civilisation de l’amour.

« Pour obtenir tout cela, le pape souligne alors que déjà, il y a quinze ans, dans son encyclique « Redemptoris Missio », il avait dit que l’Eglise doit être présente en l’un de ces aréopages les plus actuels de la vie du monde moderne, justement dans l’aréopage de la communication. Là, les enfants de l’Eglise sont appelés à rendre témoignage et à avoir de l’imagination pour inventer différentes formes de présence et atteindre le monde entier, par le message dont ils sont les porteurs ».

Pour ce qui est des principales préoccupations du pape, Mgr Boccardo précise: « Je dirais avant tout le respect de la vérité de l’information, et le respect de la personne qui risque si souvent d’être manipulée, orientée, « instrumentalisée », justement par les moyens mêmes de l’information. L’attention aux grandes questions sociales: à travers les media, tout devient immédiat et actuel. La promotion de la paix, la promotion de la vie, la défense de la liberté, la recherche de la justice, et de la compréhension entre les peuples, peuvent avoir dans les media de grands promoteurs, particulièrement efficaces, mais aussi de grands ennemis, justement par la façon dont l’information est gérée. Enfin, une exhortation qui rappelle celle qu’il y a 27 ans, Place Saint-Pierre, Jean-Paul II a lancée au monde: « N’ayez pas peur, ayez confiance. Le pape conclut son message en s’adressant directement aux agents de la communication en disant: n’ayez pas peur des nouvelles technologies, n’ayez pas peur des difficultés que vous rencontrez, n’ayez pas même peur de votre faiblesse lorsque vous affrontez le monde de la communication qui tant de fois assume des dimensions qui peuvent, d’une certaine façon, faire peur. Le pape rappelle la parole de Jésus: « J’ai vaincu le monde, je suis avec vous tous les jours ». »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!