Faire un don

Mère Teresa, une « mère authentique »

CITE DU VATICAN, lundi 20 octobre 2003 (ZENIT.org) – Mère Teresa « une des plus grandes missionnaires du XXe siècle » : « missionnaire de la charité et missionnaire de la paix », une « mère authentique ». Le pape Jean-Paul II a évoqué ainsi la figure de Mère Teresa de Calcutta lors de l’audience accordée vers midi à quelque 6.000 pèlerins venus à Rome pour la béatification de la fondatrice des Missionnaires de la Charité.

Les pèlerins venaient d’assister, sous les parapluies, à la dernière messe du triduum de béatification, messe d’action de grâce présidée par le cardinal Jose Saraiva Martins, préfet de la congrégation romaine pour les causes des saints. Pour lire la partie centrale de son discours, le pape a cédé la parole à deux de ses collaborateurs de la Secrétairerie d’Etat, en italien et en anglais.

Mère Teresa, disait le pape, a été une « mère authentique » pour les pauvres, les enfants, auxquels elle a apporté son « sourire vital » tout en rencontrant claque jour leur lèpre, le sida, la mort « et tout type de souffrance humaine ».

Emu et plein de gratitude pour l’événement vécu dimanche, Jean-Paul II disait : « Missionnaire de la charité : c’est ce qu’est Mère Teresa, de nom et de fait ».

La nouvelle bienheureuse trouvait dans le silence et dans la prière la force d’un amour sans limites pour ses « gestes d’amour quotidiens » et pour son « sourire authentique » qui, disait le pape était un « oui » à la vie.

Missionnaire de la charité, Mère Teresa a aussi été, continuait le pape, une « missionnaire de la paix, missionnaire de la vie » . Elle parlait « toujours aux autres de la défense de la vie humaine », rappelait le pape. Même lorsque son message « n’était pas bien accueilli ».

Et elle a été réellement une « mère »: non seulement des pauvres, mais des jeunes gens et des jeunes filles « qui l’ont eue comme guide spirituel et ont partagé sa mission ».

« Conservez son charisme inaltéré et suivez ses exemples, leur disait Jean-Paul II, et elle, depuis le Ciel, ne manquera pas de vous soutenir sur le chemin quotidien ». Un chemin tracé de façon nette pour qui suit l’Evangile.

« Le message de Mère Teresa, disait le pape, apparaît aujourd’hui plus que jamais comme une invitation adressée à tous. Toute son existence nous rappelle qu’être chrétiens signifie être témoins de la charité. Voilà la consigne de la nouvelle bienheureuse. En donnant un écho à ses paroles, j’exhorte chacun de vous à suivre avec générosité et courage les pas de cette authentique disciple du Christ. Sur le chemin de la charité, Mère Teresa marche à vos côtés ».

L’Albanie et l’Inde, terre natale de l’adoration de la Sainte des pauvres, ont fêté solennellement la béatification de Mère Teresa. La journée d’hier a été proclamée par les autorités de Tirana « fête nationale », et à partir d’aujourd’hui commence « l’année Mère Teresa ».

En Inde, le sommet des célébrations a eu lieu à Calcutta avec la concorde entre musulmans, chrétiens, bouddhistes, sikhs, et les autres minorités religieuses.

Le cardinal archevêque de Bombay, Ivan Dias ; a confié à ce propos à Radio Vatican : « Son message est que toutes les personnes sont aimables, sans distinction, parce qu’elles sont toutes enfants de Dieu, toutes, un reflet de l’amour du Père.

En tant qu’Indien, disait le cardinal Dias, je vois combien elle s’est sentie chez elle dans le monde entier. Lorsque quelqu’un a un cœur comme la Madre, – Cœur du Christ -, elle embrasse le monde entier, et est chez soi partout. Mère Teresa, son sourire, éclaire tous ceux qui aiment l’humanité ».

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel