Mariage et adoption « pour tous »: les « Veilleurs » de Jérusalem

Pour la liberté de conscience

Des rassemblements spontanés et pacifiques de « Veilleurs » français réclamant la liberté de conscience, s’organisent aussi à Jérusalem en protestation contre la loi Taubira sur le mariage et l’adoption « pour tous », adoptée en seconde lecture par le Parlement français mardi dernier, 23 avril.

Ce mouvement des « Veilleurs » s’est organisé peur à peu en France et là où la protestation contre le projet de loi s’était organisée ces derniers mois, non pas par « homophobie » et contre les personens homosexuelles, mais en considérant l’égalité des droits des enfants à avoir « un papa et une maman ».

Selon le patriarcat latin de Jérusalem, une vingtaine de « Veilleurs » se sont réunis devant le Consulat de France à Jérusalem pendant la visite de la ministre déléguée aux Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, le 23 avril.

Mgr William Shomali, évêque auxiliaire pour Jérusalem confie « son admiration pour les jeunes et les moins jeunes qui manifestent dans le silence, pacifiquement et avec dignité pour défendre une cause noble : celle de la protection de la famille et des droits de l’enfant. »

Les prochaines dates de rencontre des « Veilleurs de Jérusalem » seront les jeudi 25 avril, samedi 27 avril, lundi 29 avril « et ainsi de suite, un jour sur deux… jusqu’à ce que la loi soit retirée », précise le communiqué.

Au programme : bougies allumées dans la nuit, chants – dont le « chant de l’Espérance » -, et lectures de textes philosophiques et poétiques, de Victor Hugo, Charles Baudelaire, Alexis de Tocqueville…, sur la liberté de conscience.

Comme à Paris, les participants sont « unis dans cette même certitude que la plus grande des forces est une force intérieure », indique la même source.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!