Limiter l’influence des sectes sur les Eglises au Moyen-Orient

ROME, Mercredi 13 octobre (ZENIT.org) – L’Eglise au Moyen-Orient est elle aussi touchée par les sectes, a déploré Mgr Salim Sayegh, évêque auxiliaire de Jérusalem des Latins, en évoquant leurs « fantaisies théologiques ».

« En Jordanie, à titre d’exemple, il y a une cinquantaine de sectes, dont cinq ont plus de pasteurs actifs que toutes les Églises catholiques et orthodoxes ensemble », a-t-il expliqué. Beaucoup de fidèles pratiquants « ne sont pas évangélisés ». « Ils servent de pâture pour les sectes », a-t-il mis en garde.

Pour remédier à leur influence croissante, il a proposé aux prêtres de visiter les familles « et de prendre leur part de responsabilité pour expliquer, défendre, semer, vivre et aider à vivre la foi catholique ». Il a aussi rappelé les écoles catholiques à leur « mission d’école catholique » : « Souvent, les responsables des écoles ne donnent pas à la leçon de catéchisme la même importance qu’ils donnent aux autres matières ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!