Faire un don
Pope Francis celebrating Mass in Santa Marta on Monday 25th of May 2015

PHOTO.VA - OSSERVATORE ROMANO

Les trois regards de Jésus

Dans son homélie du 22 mai, le pape médite sur les trois « regards » de Jésus sur les chrétiens : celui de « l’élection », celui du « pardon » et celui de la « mission ». Il estime que le « regard d’amour » de Jésus encourage l’homme à comprendre ce qu’il doit faire dans la vie et à « continuer ».

Jésus regarde l’homme « avec amour », affirme le pape François lors de son homélie du 22 mai 2015 à la Maison Sainte-Marthe. Il médite sur les trois « regards » de Jésus sur les chrétiens : celui de « l’élection », celui du « pardon » et celui de la « mission ».

« Comment me regarde-t-il, Jésus ? Avec un appel ? Avec un pardon ? Avec une mission ? », s’est-il demandé. « Nous sommes tous sous le regard de Jésus. Il nous regarde toujours avec amour. Il nous demande quelque chose, nous pardonne et nous donne une mission. »

Ces trois « regards » de Jésus ont été notamment expérimentés par saint Pierre : « l’élection» d’abord, lorsque Jésus s’adresse à Simon-Pierre et le choisit. « Et comment se trouve l’âme de Pierre en cet instant ? Elle est enthousiaste. C’est le moment de suivre le Christ. »

Mais au soir du Jeudi Saint, lorsque Pierre a renié Jésus trois fois, « il a tout perdu. Il a perdu son amour » : « Cet enthousiasme de suivre Jésus se transforme en larmes, parce qu’il a péché: il a renié Jésus. »

Le regard de Jésus sur lui à ce moment-là « change le cœur de Pierre, plus qu’avant », poursuit le pape : « le premier changement était celui du nom et aussi de la vocation. Ce second regard est un regard qui change le cœur, c’est une conversion à l’amour ».

Enfin, le « troisième regard » de Jésus est celui de « la confirmation de la mission » dans l’Evangile du jour (Jn 21, 15-19) où Jésus demande la confirmation de l’amour de Pierre, par trois fois.

Après la troisième question, Pierre était « affligé, pleurant presque… Il est attristé parce que c’est la troisième fois que Jésus lui demande : « m’aimes-tu ? » Et il dit: ‘Mais, Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t’aime’. Jésus répond: ‘Sois le berger de mes brebis.’ C’est le troisième regard, le regard de la mission. »

« Le premier, le regard de l’élection, avec l’enthousiasme de suivre Jésus; le second, le regard de la repentance au moment de ce péché si grave de renier Jésus; le troisième regard est le regard de la mission: ‘Sois le berger de mes agneaux’, ‘Sois le berger de mes brebis’ », a résumé le pape.

Il a conclu son homélie en recommandant cette prière durant la messe : « Seigneur, Tu es ici, parmi nous. Fixe ton regard sur moi et dis-moi ce que je dois faire. Comment dois-je pleurer mes erreurs, mes péchés; quel doit être le courage avec lequel je dois continuer sur le chemin que tu as parcouru le premier. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel