Faire un don
Cardinal Lorenzo Baldisseri, capture CTV

Cardinal Lorenzo Baldisseri, capture CTV

Les jeunes «doivent lutter», déclare le cardinal Baldisseri 

Et chercher les «bonnes directives» dans Amoris Laetitia

Les jeunes « doivent lutter », a déclaré le cardinal Lorenzo Baldisseri : « le Saint-Père les encourage à le faire quand il les avertit de ne pas être « installés ».

Le secrétaire général du synode des évêques a commenté le message-vidéo du pape François adressé aux participants à l’assemblée triennale des jeunes, organisée par la Conférence épiscopale des Antilles (AECYA), le dimanche 15 juillet 2018, indique Vatican News en italien du 16 juillet.

« Et quels sont les outils dont disposent les jeunes pour faire face à la lutte ? demande le cardinal. La première arme est les bonnes directives, qui peuvent être trouvées dans l’exhortation apostolique Amoris Laetitia. Précisément dans le quatrième chapitre, comme le rappelle le pape. En même temps, ils doivent travailler pour rendre ces principes actuels et futurs. Sans effacer les racines, le passé. Sans quoi, et ce pape François le fait bien comprendre, il ne peut y avoir de lendemain. Et toute la société doit les aider à ne pas rompre les ponts avec la tradition, il doit y avoir un effort collectif. »

« Le pape François, explique aussi le cardinal Baldisseri, demande aux jeunes de soutenir l’institution familiale afin qu’elle puisse continuer à être un endroit où leurs futurs enfants peuvent grandir d’une manière correcte, saine. »

Le thème de la famille sera central au prochain synode des jeunes, prévu du 3 au 28 octobre prochain, assure le cardinal Baldisseri, aussi parce que « durant ces deux années de préparation, nous avons réalisé que les jeunes se soucient de la famille. C’est dans leurs pensées, dans leurs désirs ».

En commentant la nomination par le pape François de quatre présidents délégués du prochain synode, le cardinal Baldisseri souligne que « le pape, avec ces nominations, voulait donner une empreinte universelle. Il veut puiser aux confins du monde ». Il s’agit des cardinaux : Louis Raphaël I Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, chef du Synode de l’Église chaldéenne (Irak), Désiré Tsarahazana, archevêque de Toamasina (Madagascar), Charles Maung Bo, S.D.B., archevêque de Rangoun (Birmanie) et John Ribat, M.S.C., archevêque de Port Moresby (Papouasie Nouvelle Guinée).

 

 

 

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel