Faire un don

Le « renouveau » des paroisses au cœur des préoccupations de Benoît XVI

Un renouveau spirituel d’abord

ROME, Vendredi 22 septembre 2006 (ZENIT.org) – Le « renouveau » des paroisses a été au cœur des préoccupations de Benoît XVI ce matin : le pape a en effet reçu à Castel Gandolfo les membres de la 22e assemblée du conseil pontifical pour les Laïcs. Un renouveau qui ne peut partir que de « l’union constante avec le Christ », de la vie spirituelle, souligne le pape.

Lors de sa rencontre, aux vêpres, à Munich, le 10 septembre dernier, avec les enfants de la première communion, leurs parents et les reponsables des paroisses, le pape avait déjà abordé la question de la paroisse, dans laquelle il voit une « patrie intérieure » pour les fidèles (cf. Zenit, 11 septembre).

C’est en effet à la « paroisse » que le conseil pontifical pour les laïcs consacre sa 22e assemblée plénière, du 21 au 24 septembre, sur le thème : « La paroisse retrouvée : parcours de renouveau ». Elle rassemble une soixantaine de membres et de consulteurs du dicastère, de tous les continents.

Le pape invitait ses hôtes à ne pas séparer la dimension théologique de la paroisse – sur laquelle l’assemblée avait réfléchi l’an dernier – de ses aspects pratiques.

Pour Benoît XVI la paroisse a un rôle important à jouer pour favoriser la « communion » dans l’Eglise.

Il repartait de la description de la première communauté chrétienne telle que la présente saint Luc dans les Actes des Apôtres : une communauté à l’écoute de la parole, assidue à la fraction du pain et solidaire.

« Le renouveau de la paroisse ne peut jaillir uniquement d’initiatives pastorales – si utiles et opportunes soient-elles – et pas non plus uniquement de programmes élaborés en chambre. En s’inspirant du modèle apostolique, comme il apparaît dans les Actes des Apôtres, la paroisse ‘se’ retrouve elle-même dans la rencontre avec le Christ, spécialement dans l’eucharistie. Nourrie du pain eucharistique, elle grandit dans la communion catholique, marche dans la pleine fidélité avec le magistère, et est toujours attentive à accueillir et discerner les différents charismes que le Seigneur suscite dans le Peuple de Dieu ».

C’est, insistait le pape, « de l’union constante avec le Christ, que la paroisse tire vigueur pour s’engager ensuite sans cesse au service de ses frères, particulièrement les pauvres, pour lesquels elle représente de fait la première référence ».

« Entente », « cohésion fraternelle », découlent de cette priorité de la vie spirituelle, et alors la paroisse peut vraiment être ce que Benoît XVI appelle une « famille des familles chrétiennes ».

Benoît XVI a eu des paroles de remerciements appuyées pour le travail du conseil pontifical pour les Laïcs, présidé par Mgr Stanislas Rylko tant pour l’organisation de la Journée mondiale de la Jeunesse 2005 à Cologne que pour le rassemblement des Mouvements ecclésiaux et des Communautés nouvelles place Saint-Pierre à l’occasion de la Pentecôte 2006.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel