Faire un don

Le pardon que Dieu te donne suppose que tu pardonnes aussi

Homélie du 10 mars

Pour le pape François, le pardon que Dieu accorde exige de chaque chrétien qu’il pardonne à son tour.

Le pape a centré son homélie ce mardi matin, 10 mars 2015, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe sur le thème du pardon: « Dieu pardonne toujours, toujours. Mais il demande que je le fasse aussi. Si je ne pardonne pas, je ferme la porte au pardon de Dieu.

« Demander pardon » ce n’est pas la même chose que de « s’excuser », a précisé le pape. Demander pardon « c’est être conscient du péché ». « Je me trompe ? Eh bien, excuse-moi, je me suis trompé… J’ai péché ! L’une et l’autre chose n’ont rien à voir ! Le péché n’est pas une simple erreur. Le péché, c’est l’idolâtrie, adorer une idole, l’idole de l’orgueil, de la vanité, de l’argent, du « moi je », du bien-être… Ce nombreuses  idoles que nous avons. »

Le pape a commenté le texte de l’Évangile de ce mardi (Mt 18, 21-35) dans lequel Jésus dit à Pierre de pardonner « soixante-dix fois sept fois » : « c’est-à-dire « toujours », à ceux qui nous ont fait tort ».

Le pape a mis cet Evangile en rapport avec le prière du Notre Père : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés».

« Si je ne suis pas capable de pardonner, je ne suis pas capable de demander pardon », a-t-il affirmé en soulignant le lien entre le pardon de Dieu et le pardon des chrétiens.

Avec une traduction de Constance Roques

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel