Faire un don

CITE DU VATICAN, Jeudi 2 décembre 2004 (ZENIT.org) – Le pape souhaite des relations sereines entre les autorités et la communauté chrétienne de Guinée Equatoriale.

Président de la Guinée équatoriale, M. Guema Mbasogo, a été reçu jeudi matin par Jean-Paul II. Le pays a un peu moins de 500.000 habitants. Il est un peu plus grand que la Sicile, et le colonel Théodore Obiang Guema Mbasogo, est au pouvoir depuis l’indépendance de l’Espagne, en 1968. Le pape, comme il le rappelait dans son discours, s’est rendu dans le pays en 1982.

Jean-Paul II a insisté sur la spécificité de la mission de l’Eglise en disant : “En évangélisant, l'Eglise participe au développement de l'éducation, de la santé et de l'assistance aux défavorisés”. Il ajoutait : “Inspirée par l'Evangile, l'Eglise veut seulement aider à promouvoir la dignité humaine dans un climat de liberté et de collaboration, de réconciliation, de compréhension et de respect, qui facilite l'accomplissement normal et fructueux de sa mission spirituelle et humanitaire”.

C’est pourquoi le pape disait espérer que la rencontre “contribue à une bonne entente, à des relations cordiales et sereines entre les autorités et la communauté chrétienne, au profit de la société tout entière, qui tend à l'amélioration de son niveau de vie afin que chaque citoyen puisse se réaliser socialement et comme enfant de Dieu”.

“Je vous remercie de votre visite, j'adresse au peuple guinéen tous mes voeux en invoquant sur lui l'abondance des bénédictions divines, et je le soutiens dans ses espoirs et ses légitimes aspirations”, a conclu Jean-Paul II.

C’était la troisième audience pontificale en 25 ans de gouvernement Nguema. Elle a duré environ huit minutes, en privé. La seconde partie de l’audience s’est ouverte aux treize membres de la délégation guinéenne. Le président Nguema a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat du Saint-Siège, Angelo Sodano.

Le pape reçoit le président de la Guinée Equatoriale

Pour des relations sereines entre autorités et chrétiens

CITE DU VATICAN, Jeudi 2 décembre 2004 (ZENIT.org) – Le pape souhaite des relations sereines entre les autorités et la communauté chrétienne de Guinée Equatoriale.

Président de la Guinée équatoriale, M. Guema Mbasogo, a été reçu jeudi matin par Jean-Paul II. Le pays a un peu moins de 500.000 habitants. Il est un peu plus grand que la Sicile, et le colonel Théodore Obiang Guema Mbasogo, est au pouvoir depuis l’indépendance de l’Espagne, en 1968. Le pape, comme il le rappelait dans son discours, s’est rendu dans le pays en 1982.

Jean-Paul II a insisté sur la spécificité de la mission de l’Eglise en disant : “En évangélisant, l’Eglise participe au développement de l’éducation, de la santé et de l’assistance aux défavorisés”. Il ajoutait : “Inspirée par l’Evangile, l’Eglise veut seulement aider à promouvoir la dignité humaine dans un climat de liberté et de collaboration, de réconciliation, de compréhension et de respect, qui facilite l’accomplissement normal et fructueux de sa mission spirituelle et humanitaire”.

C’est pourquoi le pape disait espérer que la rencontre “contribue à une bonne entente, à des relations cordiales et sereines entre les autorités et la communauté chrétienne, au profit de la société tout entière, qui tend à l’amélioration de son niveau de vie afin que chaque citoyen puisse se réaliser socialement et comme enfant de Dieu”.

“Je vous remercie de votre visite, j’adresse au peuple guinéen tous mes voeux en invoquant sur lui l’abondance des bénédictions divines, et je le soutiens dans ses espoirs et ses légitimes aspirations”, a conclu Jean-Paul II.

C’était la troisième audience pontificale en 25 ans de gouvernement Nguema. Elle a duré environ huit minutes, en privé. La seconde partie de l’audience s’est ouverte aux treize membres de la délégation guinéenne. Le président Nguema a également rencontré le cardinal secrétaire d’Etat du Saint-Siège, Angelo Sodano.

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel