Le pape demande la bénédiction du patriarche Bartholomaios

Il s’incline devant lui lors de la prière oecuménique de la vigile de saint André

« Je vous demande de me bénir, ainsi que l’Eglise de Rome » : c’est la requête du pape François, s’inclinant devant le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier, ce 29 novembre 2014, au deuxième jour de sa visite en Turquie.

A la nuit tombante ce soir, le pape et le patriarche ont participé ensemble à une prière œcuménique, en l’église patriarcale Saint-Georges du Phanar, siège du patriarcat œcuménique de Constantinople, à Istanbul. Le pape a été accueilli par le son de fête des cloches, pour marquer l’événement.

La célébration, sous forme d’intercession – écrite spécialement pour l’occasion – chantée en latin et en grec pour le pape, pour le patriarche et pour l’unité des Eglises, a commencé un peu avant 18h (17h à Rome) marquant l’entrée liturgique dans la fête de saint André, patron du patriarcat (30 novembre).

Le patriarche Bartholomaios et le pape ont prononcé chacun un discours : « Ce soir mon âme est remplie de gratitude envers Dieu qui m’accorde de me trouver ici pour prier ensemble avec votre Sainteté et avec cette Église sœur, au terme d’une intense journée de visite apostolique », a confié le pape en italien.

« Je sens que notre joie est plus grande parce que la source est au-delà ; elle n’est pas en nous, elle n’est pas dans notre engagement ni dans nos efforts – même s’il y en a, comme il se doit – mais elle est dans la confiance commune en la fidélité de Dieu, qui pose le fondement de la reconstruction de son temple qui est l’Église », a-t-il ajouté.

Le pape a souligné que, comme André et Pierre, orthodoxes et catholiques étaient « frères dans l’espérance » : « Quelle grâce, Sainteté, de pouvoir être frères dans l’espérance du Seigneur ressuscité ! Quelle grâce – et quelle responsabilité – de pouvoir marcher ensemble dans cette espérance, soulevés par l’intercession des saints frères Apôtres André et Pierre ! »

A la fin de son allocution, adressant ses vœux à tous les membres du patriarcat pour la fête de leur saint Patron, le pape est venu s’incliner devant le patriarche en déclarant : « Je vous demande une faveur : de me bénir, ainsi que l’Eglise de Rome. » En signe de bénédiction, le patriarche a embrassé le pape sur le front.

Au terme de la célébration, après le Notre Père, le pape et le patriarche ont béni les participants, puis se sont rencontrés en privé durant une trentaine de minutes.

Demain matin, le pape François participera à une Divine liturgie dominicale pour la fête de saint André et signera une Déclaration commune avec le patriarche.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!