Faire un don

Le Grand rabbin cité dans le Testament de Jean-Paul II s’est éteint

Un homme de paix et de dialogue: hommage du pape François

L’ancien Grand rabbin de Rome Elio Toaff (1915-2015) s’est éteint dimanche à Rome à l’âge de 99 ans : il est cité par Jean-Paul II dans son Testament. Il l’avait reçu à la Grande synagogue de Rome, le 13 avril 1986

« Comment ne pas rappeler également les nombreux Frères chrétiens – non catholiques! Et le Rabbin de Rome, ainsi que de nombreux représentants des religions non chrétiennes! « , écrit Jean-Paul II, dans l’action de grâce pour toutes les belles rencontres de sa vie.

Le pape François lui a rendu hommage comme à un « un homme de paix et de dialogue » en recevant une délégation de la Conférence des rabbins d’Europe ce 20 avril : « C’est avec gratitude que nous nous souvenons de cet homme de paix et de dialogue qui avait reçu le pape Jean-Paul II lors de sa visite historique à la Grande synagogue de Rome. »

Le pape a également présenté ses condoléances à l’actuel Grand rabbin Riccardo di Segni et à la communauté juive de Rome.

Le rabbin Elio Toaff « a marqué pendant des décennies l’histoire du judaïsme et de l’Italie. Il a su se faire estimer et apprécier par son autorité morale et sa profonde humanité », écrit notamment le pape dans son télégramme.

Il évoque l’engagement d’Elio Toaff en faveur de « la promotion du dialogue » et de l’établissement de « relations fraternelles » entre juifs et catholiques.

Né le 30 avril 1915 à Livourne, où il a été inhumé, il a été considéré comme la plus haute autorité spirituelle et morale juive en Italie pendant 50 ans.

Il était entré dans la Résistance au moment de l’invasion de l’Italie par le IIIe Reich. Il a ensuite conduit la communauté juive de Rome de 1951 à 2001.

About Anita Bourdin

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel